CKOB-FM

CKOB-FM, 106,9 fm, Trois-Rivières

Cogeco Inc.

StationAnnéeFréq.PuissanceProp./Info
CKOB-FM
2011
106.9
60,000
Cogeco Inc.
CHLN-FM
2010
106.9
60,000
Cogeco Inc.
CHLN-FM
2007
106.9
60,000
Corus Entertainment Inc.
CHLN-AM
2002
550
10,000/5,000
Astral Media Inc.
CHLN-AM
1937
550
10,000/5,000
Le Novelliste Ltee.
1937

 Le 17 octobre, CHLN entrait en ondes à la fréquence 1420 kHz avec une puissance de 100 watts.

1939

Fin janvier, l’Association des stations indépendantes de la province de Québec voyait le jour : l’Association comptait comme membres CKAC, CHLP et CFCF Montréal ; CCDP et CKCV Québec ; CKCH Hull ; CJBR Rimouski ; CHNC New Carlisle ; CHLT Sherbrooke ; CHLN Trois-Rivières ; et CKRN Rouyn. Phil Lalonde (CKAC) fut élu président, et Narcisse Thivierge (CHRC) vice-président, tandis que Alex Dupont (CKCH) et Marcel Lefebvre (CHLP) furent élus administrateurs.

1941

Le 29 mars, en vertu du traité de La Havane, CHLN se déplaçait du 1420 au 1450 kHz (classe IV), avec une puissance de 100 watts.

1943

La puissance fut augmentée à 250 watts.

Léon Trépanier était le gérant de CHLN.

1945

CHLN se déplaçait à la fréquence 550 kHz avec une puissance de 1 000 watts. Le propriétaire de la station à cette époque était Le Nouvelliste Ltée. Les studios se trouvaient à l’hôtel Château De Blois alors que l’émetteur se situait trois kilomètres plus loin, sur la route de Montréal.

Le 4 juin, « Press News » inaugurait un service de nouvelles radiophonique en langue française, alimentant ainsi des stations au Québec et en Ontario (y compris CHLN). Le service se basait sur le service régulier « Press News » en anglais, dont les dépêches étaient traduites et ensuite transmises par le bureau de la Presse canadienne à Montréal.

1949

Charles Couture était le  directeur commercial.

1950

Par le passé, le Conseil des gouverneurs de Radio-Canada avait approuvé la création d’un deuxième réseau de radio de langue française : les Associés de la radio française Ltée. À la fin de 1950, les six stations du réseau étaient CKVL Verdun, CKCV Québec, CHLT Sherbrooke, CHEF Granby, CJSO Sorel et CHLN Trois-Rivières et elles diffusaient des publicités d’une douzaine de commanditaires nationaux. Le réseau disposait de deux stations additionnelles : CHRL Roberval et CHGB La Pocatière. En octobre 1948, le réseau concluait sa première entente commerciale. En 1949, le réseau diffusait 44 heures de programmation commerciale et 132 1/2 heures d’autres émissions.

1951

Le Conseil des gouverneurs de Radio-Canada autorisait le sénateur Jacob Nicol à transférer le contrôle de la Compagnie de publication du Nouvelliste Ltée (CHLN) à Honoré Dansereau, un entrepreneur de MontréaL.

1952

Le transfert de CHLN de la Compagnie de publication du Nouvelliste Ltée à Radio Trois-Rivières inc. fut approuvé.

1953

CHLN fut autorisée à exploiter un émetteur d’urgence de 1 000 watts.

1954

La station fut autorisée à augmenter la puissance de 1 000 à 5 000 watts.

1955

La station augmentait sa puissance à 5 000 watts, tout en utilisant des diagrammes de rayonnements directionnels différents le jour et la nuit. Selon une publicité à cette époque: Désormais avec une puissance de 5000 watts. CHLN dessert la troisième ville du Québec et l’une des zones industrielles les plus riches de la province.

1957

CHLN était membre des Associés de la radio française Ltée. L’actionnariat de Radio Trois-Rivières inc. se répartissait comme suit : Honoré Dansereau 99,6%, l’hon. Jacob Nicol 0,1%, Pierre Dansereau 0,1%, Maurice Dansereau 0,1% et Gérard Dansereau 0,1%. L’hon. Jacob Nicol était président de la société et Léon Trépanier le directeur général  de CHLN.

1958

Selon Elliott-Haynes, CHLN rejoignait  chaque jour 124 238 auditeurs adultes.

1960

Mme Maurice Dansereau travaillait pour CHLN.

CHLN demandait l’autorisation d’augmenter la puissance diurne de 5 000 à 10 000 watts. Sa concurrente CKTR demandait une augmentation de puissance également (de 5 000 à 10 000 watts le jour et de 5 000 watts la nuit). La demande de CKTR fut différée, le Bureau des gouverneurs de la radiodiffusion souhaitant étudier la possibilité de prendre les dispositions nécessaires pour permettre une augmentation de la puissance des deux stations de Trois-Rivières. Les deux stations avaient avec une puissance de 5 000 watts, mais CHLN diffusait à une fréquence plus basse, tandis que CKTR jouissait d’une couverture supérieure grâce à sa fréquence avantageuse à 1150 kHz. L’année précédente, suite aux objections soulevées par CKTR, le Bureau des gouverneurs avait rejeté la demande de CHLN en vue d’augmenter sa puissance à 10 000 watts. Mais cette fois-ci, les rôles furent inversés, CHLN s’opposant à ce que CKTR augmente sa puissance à 10 000 watts. Plus tard dans l’année, les deux stations furent autorisées à augmenter leur puissance respective.

Léo Benoît quittait CHLN où il était directeur des émissions afin de devenir directeur général de CFDA Victoriaville.

1965

 À cette époque, CHLN 550 était une station affiliée au réseau de langue française de Radio-Canada. La station diffusait désormais avec une puissance diurne de 10 000 watts et nocturne de 5 000 watts. Roger Dussault était président de Radio Trois Rivières inc. et Maurice Dansereau, directeur général de CHLN.

1967

Joseph Kubluk était directeur général de la station.

1968

Marcel Thiverge faisait partie de l’équipe en ondes.

1969

Le 1er novembre, le Service des Nouvelles sonores de Télémédia (SNS) commençait à fournir un service vocal de langue française à CKAC, CKCV, CKCH, CHLN et CHLT. Les stations étaient reliées grâce à une alimentation large bande de CN-CP.

1970

Power Corporation du Canada vendait une participation majoritaire dans CHLT-AM-TV ainsi qu’un certain nombre d’autres stations à Télémédia (Québec) Ltée (détenue par Télémédia Communications Ltée, à son tour détenue par Beaudem Ltée), contrôlée par Philippe de Gaspé Beaubien. Power conserverait sous forme de débentures un important intérêt financier dans la nouvelle société pendant un certain temps. Philippe de Gaspé Beaubien contrôlerait plus de 80% des droits de vote de la société.

Le 8 juin, Marcel Provost décédait à l’âge de 62 ans. En 1937, L’hon. Jacob Nichol avait demandé à Provost d’établir CHLN Trois-Rivières et CHLT. Par la suite, il avait aidé Jack Tietolman à établir CKVL.

1973

Cette année marquait l’inauguration du Réseau Télémédia, dont CKAC était la station phare. Le réseau comprenait les autres stations détenues par Télémédia, dont CHLN Trois-Rivières, CHLT Sherbrooke et CKCH Hull, et permettait aux petites stations d’améliorer leurs services de nouvelles nationales et internationales.

1977

Le CRTC approuvait la restructuration de la propriété de CHLN et de CKCH Hull.

CKCH Radio Ltée émettrait 9 000 actions ordinaires (90%) à Radio Trois-Rivières inc. lors de son acquisition de CHLN. Les deux stations étaient détenues par Télémédia.

1978

CHLN était autorisée à se désaffilier du réseau de Radio-Canada. Le service réseau fut désormais assuré par CBF-1-FM, qui avait fait son entrée en ondes en novembre 1977.

Le 16 mai, Métro-Média Communications Ltée fut autorisée à transférer 90% de la propriété de Métro-Média Communications (1977) Ltée de Radio Trois-Rivières Inc. à Télémédia Communications Ltée. Radio Trois-Rivières était une division de Télémédia.

Telmed Ltée, CKCV (Québec) Ltée, CKAC Ltée, CHLT Radio Sherbrooke Ltée, Métro-Média Communications (1977) Ltée et Télémédia Communications Ltée fusionnaient sous le nom de Télémédia Communications Ltée.

1988

Le 8 janvier, le CRTC autorisait CHLN à s’affilier au réseau de radio AM de langue française le « Réseau des Nordiques » qui serait exploité par Les Entreprises de Radiodiffusion de la Capitale inc. afin de diffuser les matchs de hockey des Nordiques de Québec.

1990

Télémédia inaugurait CHEY-FM.

1999

Télémédia Communications inc. changeait de dénomination sociale pour devenir Télémédia Radio inc.

2001

Télémédia Radio inc. changeait de dénomination sociale pour devenir Télémédia Radio (Québec) inc.

2002

Astral Média inc. faisait l’acquisition des stations détenues par Télémédia au Québec et dans le Canada atlantique.

2005

Le 21 janvier, le CRTC approuvait un échange d’actifs entre Corus Entertainment Inc. et Astral Media Radio inc. Corus acquérait d’Astral: CKAC Montréal, CHRC Québec, CJRC Gatineau, CKRS Saguenay, CHLN Trois-Rivières, CHLT et CKTS Sherbrooke, et CFOM-FM Lévis. Astral acquérait de Corus : CFVM-FM Amqui, CJDM-FM Drummondville, CJOI-FM et CIKI-FM Rimouski et CFZZ-FM Saint-Jean-Iberville.

2006

Le 24 novembre, CHLN fut autorisée à migrer vers la bande FM. La nouvelle station offrirait une formule spécialisée à prédominance verbale. Elle diffuserait à la fréquence 106,9 MHz avec une puissance apparente rayonnée moyenne de 60 000 watts.

2007

Le 20 août à 7h00, CHLT migrait vers la bande FM, diffusant selon la formule des nouvelles / créations orales.

2008

CHLN-AM 550 quittait les ondes en janvier, après avoir diffusé en simultané aux côtés de la nouvelle station FM.

2009

En mars, CHLN 106,9 changeait de formule, délaissant celle des nouvelles / créations orales, et adoptant celles des succès rétro / grands succès classiques.

Le 27 août, le CRTC renouvelait la licence de CHLN-FM jusqu’au 31 août 2013. Selon le CRTC, la titulaire aurait enfreint les articles 2.2 (5) et 2.2 (8) du Règlement concernant la diffusion de musique vocale de langue française et la diffusion de Sélections musicales canadiennes de la catégorie de teneur 2 au cours de la semaine de radiodiffusion du 14 au 20 septembre 2008. De plus, la titulaire aurait enfreint l’article 2.2 (5) du Règlement. Un renouvellement à court terme fut accordé pour cette raison. Les conditions du renouvellement étaient les suivantes : la station devrait être exploitée selon la formule spécialisée définie dans Examen de certaines questions concernant la radio, avis public CRTC 1995-60 du 21 avril 1995, et Catégories et sous-catégories de teneur révisées pour la radio, avis public CRTC 2000-14 du 28 janvier 2000, tels qu’amendés de temps à autre. La titulaire devrait consacrer plus de 50% de la programmation diffusée au cours de la semaine de radiodiffusion à des émissions appartenant à la catégorie 1 (créations orales). La titulaire devrait diffuser, au cours de chaque semaine de radiodiffusion, au moins 21 heures d’émissions de créations orales présentant un intérêt particulier pour la communauté desservie. Cette programmation devrait inclure les nouvelles locales, la météo et les sports, ainsi que la promotion d’activités et d’événements locaux. Engagement: La titulaire s’engageait à diffuser 5 heures et 55 minutes de nouvelles locales par semaine.

2010

À compter du mois de février, Paul Arcand, qui avait animé l’émission matinale pendant plusieurs années à CHMP-FM 98,5 Montréal (nouvelles, émissions à prépondérance verbale) était désormais diffusé en simultané par quatre autres stations détenues par Corus Québec : CJRC 104,7 FM Outaouais, CHLT 107, 7 FM Estrie, CHLN 106,9 FM Mauricie et CKRS 98,3 FM Saguenay. Trois employés furent affectés par ce changement.

Le 30 avril, Corus Entertainment Inc. annonçait avoir conclu une entente avec Cogeco inc. visant à vendre à Cogeco les stations de radio de Corus Québec : CKOI-FM, CKAC-AM, CHMP-FM et CFQR-FM Montréal, CFOM-FM 102. 9 et CFEL-FM Québec, CJRC-FM Gatineau, CIME-FM Saint-Jérôme, CHLT-FM et CKOY-FM Sherbrooke et CHLN-FM Trois-Rivières.

Cette entente serait soumise pour approbation au CRTC.

Le 17 décembre, le CRTC approuvait le transfert de diverses entreprises de programmation de radio commerciale de Corus Entertainment Inc. à Cogeco inc. La demande fut présentée par Corus Entertainment Inc. (Corus), au nom de ses filiales à part entière 591991 B.C. Ltd. et Diffusion Métromédia CMR inc., en vue d’effectuer ledit transfert de propriété de Corus à Cogeco inc. (Cogeco) ou à une des filiales détenues en propriété exclusive par cette dernière. 591991 B.C. était la titulaire des entreprises de programmation de radio commerciale de langue française CFOM-FM Lévis, CFEL-FM Lévis / Québec, CHLT-FM et CKOY-FM Sherbrooke, CKAC Montréal, CJRC-FM Gatineau et CHLN-FM Trois-Rivières. Métromédia était la titulaire des entreprises de programmation de radio commerciale de langue française CKOI-FM Montréal, CHMP-FM Longueuil, CIME-FM Saint-Jérôme et ses émetteurs CIME-FM-1 Val-Morin et CIME-FM-2 Mont-Tremblant, et CFQR-FM Montréal, une entreprise de programmation de radio commerciale de langue anglaise. Suite à la transaction proposée, le contrôle effectif de 591991 BC et Métromédia serait exercé par Cogeco, une société contrôlée par Gestion Audem inc. Puisque Cogeco ne possédait qu’une seule station de radio dans le marché radiophonique de Trois-Rivières avant la transaction, le Conseil estimait que l’acquisition de CHLN-FM Trois-Rivières par Cogeco était conforme à la politique et ne soulevait pas de préoccupations supplémentaires. En ce qui concernait les stations régionales CHLN-FM Trois-Rivières, CHLT-FM Sherbrooke et CJRC-FM Gatineau, le Conseil estimait que les conditions de licence bonifiées que Cogeco proposait à l’égard des heures de programmation locale, de créations orales et de diffusion de nouvelles locales étaient non seulement acceptables, mais qu’elles feraient également en sorte que l’offre radiophonique dans ces villes se distingue pleinement de l’offre de sa tête de réseau montréalaise. Cogeco exploitait déjà CJEB-FM à Trois-Rivières.

2011

En février, CHLN-FM délaissait la formule « Souvenirs Garantis » afin d’adopter le son adulte contemporain en vogue du réseau CKOI-FM Montréal, cette dernière formule étant en pleine croissance. Jusque-là, la station avait combiné les succès rétro, les succès classiques et les créations orales.

Le 17 juin, le CRTC approuvait les demandes présentées par 591991 B.C. Ltd. en vue de modifier les licences de radiodiffusion des entreprises de programmation de radio commerciale de langue française CHLT-FM Sherbrooke, CJRC-FM Gatineau et CHLN-FM Trois-Rivières (Québec), en modifiant ou en ajoutant certaines conditions de licences relatives à la diffusion de programmation locale, de créations orales et de nouvelles. Conséquemment, de façon à refléter les engagements du titulaire, ces conditions de licence, devant s’appliquer aux trois stations, se liraient dorénavant comme suit : la titulaire devrait diffuser au moins 50 heures de programmation locale au cours de la semaine de radiodiffusion ; la titulaire devrait diffuser au moins 24 heures 46 minutes de créations orales au cours de la semaine de radiodiffusion ; la titulaire devrait diffuser au moins 4 heures 20 minutes de nouvelles au cours de la semaine de radiodiffusion.

À la fin de l’été, CHLN 106,9 changeait d’indicatif d’appel et devenait CKOB. Ce nouvel indicatif reflétait la participation de la station au réseau CKOI Montréal.

2012

Il fut annoncé qu’à partir du 20 août, CKOY-FM changerait de formule, délaissant le son adulte contemporain en vogue et succès classiques afin d’adopter la formule des créations celle des créations orales. Désormais la station arborerait la marque 106,9 FM.

En novembre, Henri Audet, fondateur de Cogeco Câble décédait à l’âge de 94 ans. Formé comme ingénieur, Audet avait quitté son emploi à Radio-Canada afin de lancer une station de télévision à Trois-Rivières. Il avait vendu sa maison tout en cherchant un capital de démarrage de 100 000 $ auprès d’amis et d’autres investisseurs. À partir de cette station de télévision unique, Cogeco avait grandi au point de devenir la quatrième plus grande entreprise canadienne de câblodistribution et l’une des plus grandes entreprises médiatiques du Québec. De 1961 à 1964, Audet avait été président de l’Association canadienne des radiodiffuseurs. Il avait été nommé membre de l’Ordre du Canada en 1984. Le contrôle de Cogeco inc. et de ses filiales directes et indirectes était détenu par Gestion Audem inc., une société de portefeuille dont les actions étaient intégralement détenues par les membres de la famille de Henri Audet.

2013

Le 18 décembre, le CRTC renouvelait les licences de CKOY et de CKOB jusqu’au 31 août 2018. Ces renouvellements à court terme permettraient un examen plus précoce de la conformité de la titulaire à ses exigences réglementaires. La titulaire semblait ne pas se conformer aux contributions obligatoires au développement des talents canadiens et avait soumis des rapports annuels incomplets pour 2009-2010 et 2010-2011.

Le 19 décembre, le CRTC approuvait une demande présentée par Cogeco Diffusion inc. en vue d’acquérir de Cogeco Diffusion Acquisitions inc., dans le cadre d’une réorganisation corporative, les actifs des stations CFOM-FM Lévis, CKOY-FM Sherbrooke, CKOB-FM Trois-Rivières, CKOF-FM Gatineau, et CIME-FM Saint-Jérôme. Cogeco Diffusion inc. appartenait en propriété exclusive à Cogeco Diffusion Acquisitions inc., qui à son tour appartenait en propriété exclusive à Cogeco inc.

The story continues elsewhere...
Effective September 1st 2019, we will only be adding new material to these station histories in exceptional circumstances. Our intent to chronicle the early days of these radio and television stations has been achieved, and many new sources and technologies, from the
CRTC website to Wikipedia, and others, are now regularly providing new information in these areas.
CTA Donation - FR

Nous dépendons des subventions et des dons de l’industrie

Voyez nos commanditaires