CIHO-FM

CIHO-FM, Community, St-Hilarion

Radio MF Charlevoix Inc.

StationAnnéeFréq.PuissanceProp./Info
CIHO-FM
1986
96.3
2,400
Radio MF Charlevoix Inc.
1985

Le 29 janvier, Radio MF Charlevoix obtenait une licence en vue d'exploiter une station FM à Baie-Saint-Paul, à la fréquence 96,3 MHz avec une puissance apparente rayonnée de 7 520 watts. La demande d'exploiter un réémetteur à La Malbaie fut toutefois refusée en raison de problèmes techniques.

Radio MF Charlevoix, un organisme communautaire à but non lucratif fut créé en 1981. Depuis l'automne 1982, la requérante avait produit une émission hebdomadaire d'une heure diffusée par la station de radio communautaire CION-FM Rivière-du-Loup, à l'intention des résidents du Charlevoix.

Le 28 juin, CIHO recevait une autorisation temporaire (jusqu'au 11 août) lui permettant de diminuer sa puissance apparente rayonnée de 7 520 watts à une puissance ne dépassant pas 7 watts. La station recevait également l'autorisation de déménager le site de l'émetteur de l'endroit autorisé à un certain nombre de sites tous situés dans la zone de couverture déjà autorisée. Cette autorisation temporaire permettrait à la station de diffuser des événements locaux pendant l'été à partir d'installations mobiles jusqu'à ce que la station entre officiellement en ondes. 

1986

CIHO-FM recevait l'autorisation de diminuer la PAR de 7520 à 2200 watts et de déplacer le site de l'émetteur de Saint-Hilarion au mont des Éboulements. En attendant que la station soit en mesure d'opérer à pleine capacité, elle fut autorisée à diffuser avec une puissance ne dépassant pas 7 watts et à déplacer l'émetteur (sur une base mobile) dans la zone de couverture prévue.

Le 10 octobre, CIHO entrait en ondes. 

1988

Le 22 janvier, le CRTC approuvait la demande de licence en vue d'exploiter un émetteur radio FM de langue française à La Malbaie à la fréquence 105,9 MHz, canal 290, avec une puissance apparente rayonnée de 100 watts, cet émetteur servant à retransmettre les émissions de CIHO-FM. La licence expirerait le 30 septembre 1989. Cette licence à court terme permettrait au Conseil d'étudier le renouvellement de cette licence en même temps que celle de la station d'origine, CIHO-FM. Le Conseil notait que la requérante avait initialement demandé à utiliser la fréquence 99,3 MHz, une fréquence déjà utilisée par la Société Radio-Canada pour son émetteur CBV-FM 6. Suite à une intervention de Radio-Canada à cet égard, et en réponse aux directives du ministère des Communications, Radio MF Charlevoix inc. avait changé sa proposition, et son mémoire technique révisé avait reçu la certification du ministère des Communications. Le Conseil reconnaissait que l'approbation de cette demande était incompatible avec sa politique de longue date qui empêchait l'utilisation de deux fréquences pour desservir un même marché. Cependant, le Conseil fut persuadé qu'un écart était justifié dans les circonstances en raison de la mauvaise qualité technique du signal à La Malbaie, qui provenait de l'émetteur principal situé au mont des Éboulements. Un consultant en ingénierie travaillant pour la titulaire avait effectué une évaluation et des mesures de la qualité du signal, et le ministère des Communications avait validé cette évaluation en se servant d'analyses assistées par ordinateur.

1989

CIHO recevait l'autorisation d'ajouter un émetteur à Rivière-du-Gouffre (Baie-Saint-Paul) à la fréquence 92,1 MHz avec une puissance apparente rayonnée de 15 watts.

CIHO recevait l'autorisation de déplacer le site de l'émetteur à environ 10 kilomètres au nord-ouest du mont des Éboulements à la Montagne de la croix à Saint-Hilarion, et d'augmenter la PAR de 2200 à 2450 watts.

1990

Le CRTC renouvelait la licence de CIHO-FM (et ses réémetteurs CIHO-FM-1 La Malbaie et CIHO-FM-2 Rivière-du-Gouffre) jusqu'au 31 août 1992 en raison de difficultés à respecter la formule de premier plan et d'autres engagements contenus dans sa Promesse de réalisation et à respecter la réglementation du CRTC.

1994

Le CRTC rendait une ordonnance prescriptive pour une durée de deux ans contre CIHO-FM, principalement pour avoir omis de garder à jour les rubans-témoins. Ces ordonnances furent déposées auprès de la Cour fédérale et tout défaut de se conformer à une ordonnance de la Cour fédérale constitue un outrage au tribunal.

1995

CIHO-FM-2 Rivière-du-Gouffre recevait l'autorisation d'augmenter la puissance de 15 à 16,3 watts et de déplacer le site de l'antenne de Rivière-du-Gouffre à Baie-Saint-Paul, à environ 1,7 kilomètre au sud du site actuel. 

2003

CIHO recevait l'autorisation d'ajouter des réémetteurs à Petite-Rivière-Saint-François (88.1 MHz avec une PAR de 20,7 watts) et Saint-Siméon (88,1 MHz avec une PAR de 32,2 watts).

2006

Le 2 août le CRTC renouvelait la licence de CIHO-FM et de ses émetteurs CIHO-FM-1 La Malbaie, CIHO-FM-2 Baie-Saint-Paul, CIHO-FM-3 Petite-Rivière-Saint-François et CIHO-FM-4 Saint-Siméon jusqu'au 31 août 2009. Le Conseil faisait état de l’historique de non-conformité de Radio MF pour les années 1989 à 1996 et constatait le manquement actuel de Radio MF de  se conformer à sa condition de licence relative à la diffusion de musique de la catégorie 3 (musique pour auditoire spécialisé). Une analyse plus approfondie du Conseil révélait d’autres anomalies relativement à certaines conditions de licence de CIHO-FM, tel le refus par le ministère de l’Industrie d’attribuer un certificat de radiodiffusion pour l’émetteur de Saint-Siméon (CIHO-FM-4) et le défaut de Radio MF de soumettre au Conseil le rapport annuel pour CIHO-FM pour l’année 2002, en dépit de son obligation en vertu des dispositions de l’article 9(2) du Règlement de 1986 sur la radio.
Le Conseil approuvait  la demande de Radio MF Charlevoix inc. en vue de modifier la condition de licence relative à la diffusion de programmation musicale de la catégorie 3. Le Conseil approuvait la demande de Radio MF Charlevoix inc. en vue de retirer la condition de licence relative au nombre d’heures de publicité pouvant être diffusé par CIHO-FM. De plus, la licence de Radio MF fut assujettie à une condition de licence exigeant qu’elle diffuse au moins 35 % de musique vocale de langue anglaise. Comme cette station détenait une licence de radio commerciale de langue française, le Conseil estimait qu’il n’y avait pas lieu de reconduire cette condition de licence. Par conséquent, le Conseil approuvait la demande de Radio MF en vue de retirer la condition de licence relative à la diffusion de musique vocale de langue anglaise.
La licence serait assujettie aux conditions énoncées dans Nouveau formulaire de licence pour les stations de radio commerciales, avis public CRTC 1999-137, 24 août 1999, ainsi qu’aux
conditions suivantes :
La titulaire devrait consacrer, au cours de semaine de radiodiffusion, au moins 5 % de ses pièces musicales à des pièces musicales de la catégorie 3 (musique pour auditoire spécialisé), dont au moins 15 % serait consacré à des pièces musicales canadiennes, réparties de façon raisonnable sur chaque journée de radiodiffusion. La titulaire devrait diffuser, au cours de chaque semaine de radiodiffusion, au moins 15 % de créations orales axées sur la collectivité. La titulaire devrait consacrer, au cours de chaque semaine de radiodiffusion, au moins 40 % de ses pièces musicales de la catégorie de teneur 2 (musique populaire) à des pièces canadiennes diffusées intégralement.

2011

Le 31 août, le CRTC renouvelait administrativement la licence de CIHO-FM Saint-Hilarion et ses réémetteurs CIHO-FM-1 La Malbaie, CIHO-FM-2 Baie-Saint-Paul, CIHO-FM-3 Petite-Rivière-Saint-François et CIHO-FM-4 Saint-Siméon jusqu'au 31 août 2012.

2012

Le 28 août, le CRTC renouvelait administrativement la licence de CIHO-FM Saint-Hilarion et ses réémetteurs CIHO-FM-1 La Malbaie, CIHO-FM-2 Baie-Saint-Paul, CIHO-FM-3 Petite-Rivière-Saint-François et CIHO-FM-4 Saint-Siméon jusqu'au 31 mars 2013.

2013

Le 27 mars, le CRTC renouvelait la licence de CIHO-FM Saint-Hilarion et ses réémetteurs jusqu'au 31 août 2019. Le Conseil approuvait la demande de la titulaire visant à supprimer la condition de licence concernant le dépôt d'un rapport d'auto-évaluation.

The story continues elsewhere...
Effective September 1st 2019, we will only be adding new material to these station histories in exceptional circumstances. Our intent to chronicle the early days of these radio and television stations has been achieved, and many new sources and technologies, from the
CRTC website to Wikipedia, and others, are now regularly providing new information in these areas.
CTA Donation - FR

Nous dépendons des subventions et des dons de l’industrie

Voyez nos commanditaires