CKQB-FM

CKQB-FM, Jump 106.9, Ottawa

Corus Entertainment Inc.

StationAnnéeFréq.PuissanceProp./Info
CKQB-FM
2014
106.9
84,000
Corus Entertainment
CKQB-FM
2007
106.9
84,000
Astral Media Inc.
CKQB-FM
1994
106.9
84,000
Standard Broadcasting Corp.
CJSB-AM
1989
540
50,000/12,500
Standard Broadcasting Corp.
CJSB-AM
1985
540
50,000/10,000
Standard Broadcasting Corp. (bought by Allan Slaight)
CJSB-AM
1982
540
50,000/10,000
Standard Broadcasting Corp.
1979

Standard Broadcasting Corp. Ltd. proposait de présenter une demande de licence AM à Ottawa avec une puissance diurne de 50 000 watts et nocturne de 10 000 watts, sans toutefois mentionner de fréquence. Elle proposait en outre une formule s’écartant considérablement de toute autre formule sur le marché, ciblant ainsi un public adulte diversifié. Standard détenait déjà CJOH-TV Ottawa.

1981

Standard Broadcasting et Selkirk Communications présentaient des demandes concurrentes en vue d’exploiter la fréquence désormais disponible de 540 kHz à Ottawa. La puissance diurne serait de 50 000 watts, alorus que Selkirk envisageait une puissance nocturne de 25 000 watts la nuit et Standard (CFRB Ltd.) une puissance nocturne de 10 000 watts. La fréquence 540 kHz était l’un des sept canaux inutilisés au Canada récemment mis à la disposition de stations additionnelles là où l’exploitation en serait techniquement faisable.

La fréquence 540 fut attribuée à CFRB Limited. Ce serait la septième station AM  de la capitale et la septième station de radio détenue par Standard Broadcasting. CFRB proposait de diffuser selon une formule de musique et d’information ciblant les plus de 25 ans. Standard déménagerait également le siège social de Standard Broadcast News (SBN) à Ottawa et augmenterait ses effectifs de trois à huit personnes, en plus des seize professionnels travaillant déjà pour le service d’information de CJSB.

De nouveaux paramètres techniques approuvés pour CKCY Sault-Sainte-Marie réduirait légèrement la couverture nocturne prévue par CJSB Ottawa. CJSB (540 kHz) et CFGO Ottawa (1440 kHz) devaient accepter tous les compromis techniques nécessaires en vue d’éviter tout brouillage à l’avenir du signal de CFGO. En effet, CFGO était  intervenu auprès du CRTC afin de que CJSB remédie à tout problème de brouillage rencontré par les auditeurs à proximité du site émetteur de CFGO.

Sidney (Sid) Margles, ancien directeur de Standard Broadcast News, fut nommé vice-président et directeur général de CJSB. De plus, la station annonçait que les lettres « SB » dans son indicatif d’appel rappelaient le nom de Standard Broadcasting et que la station consacrerait 40% de son temps d’antenne à des nouvelles et à des créations orales. Il était prévu que CJSB entre en ondes le 1er septembre 1982.

1982

Parmi les nominations à CJSB: Linda Benoit (directrice générale des ventes), Mike O’Brien (directeur de la programmation et directeur des opérations), Ken Harris (ingénieur en chef – anciennement de CJRN à Niagara Falls) et Judy Bath (adjointe administrative).

Robert Linney, originaire de CFCF Montréal, et premier directeur des nouvelles de CJSB, réunissait une équipe stellaire de personnalités pour la couverture des nouvelles et des sports. 

CJSB annonçait avoir acheté des émetteurs Continental. Ces derniers devaient être livrés en mai sur le site de l’émetteur en construction à 15 milles au sud-ouest d’Ottawa. Le système de transmission de six tours (quatre antennes réseau à commande de phase pendant la journée et trois antennes fonctionnant en réseau quart de phase pendant la nuit) fut construit par LeBlanc & Royle. Le bâtiment de deux étages abritant le studio se situerait à côté de l’édifice de CJOH-TV sur le chemin Merivale. Il comprendrait trois salles de contrôle équipées de consoles McCurdy. Ken Harris occupait le poste d’ingénieur en chef, mais la supervision de l’ensemble de l’ingénierie fut confiée à Ernie Mott des stations Standard CJAD et CJFM à Montréal.

Le statisticien de la LNH, Ron Andrews, fut nommé directeur sportif de CJSB.

CFRB Ltd. de Standard Broadcasting inaugurait la station CJSB-AM le 31 août à 17h40 exactement. La station diffusait à la fréquence 540 kHz avec une puissance diurne de 50 000 watts et nocturne de 10 000 watts, en utilisant différents diagrammes de rayonnement diurne et nocturne. La station diffusait selon une formule réunissant la musique adulte contemporaine et la musique de variétés, ainsi que des nouvelles et des discussions.

Le complexe de studios et de bureaux de deux étages de 14 000 pieds carrés se situait dans l’édifice de CJOH-TV, au 1504, chemin Merivale. L’étage supérieur abritait l’administration, les ventes, la promotion, la rédaction et la comptabilité. L’étage inférieur abritait les trois studios, les affaires publiques, les nouvelles, la discothèque et l’ingénierie. CJSB disposait d’une génératrice diesel conçue de manière à maintenir la station en opération en pouvant prendre la relève dans les quatre secondes suivant une panne de courant.

Parmi les animateurs originaux à l’antenne de CJSB: Peter Thompson (émission matinale), Mark Lewis, Michael Engelbert et les frères Arthur. Ken Clarke quittait CJAD Montréal où il avait été connu sous le nom de Mike Williams afin de se joindre à CJSB.

Harry Bright (fils de Bill Bright, journaliste à CKFM Toronto), qui avait précédemment travaillé pour CFOS Owen Sound, fut nommé journaliste à CJSB.

1983

Le 15 octobre, CJSB commençait à diffuser en stéréo, en utilisant le système Motorola C-Quam.

1984 

Le 10 mars, à 07h15, un incendie se déclarait, mettant hors d’état le principal émetteur de la station. Fermant la salle de 50 kW où l’incendie avait eu lieu, CJSB réussissait dans un délai très court  à transférer son signal à un émetteur de secours de 10 000 watts. CJSB fut par la suite en mesure de revenir à une puissance d’émission de 50 000 watts le 21 mars. 

CJSB changeait de formule, adoptant la formule « Music Of Your Life » (big band, crooners, rock & roll classique, etc.). 

Alors que Standard Radio affectait Sid Margles à de nouvelles responsabilités, Linda Benoit fut nommée gérante par intérim  et directrice des ventes. 

Comme CJSB avait apparemment perdu un million $ depuis son entrée en ondes en 1982, une série de compressions budgétaires fut annoncée. Ainsi, Ron Andrews perdait son poste de journaliste sportif en semaine et ne travaillerait plus que le week-end.

John Lescard fut nommé directeur général des ventes. Linda Benoit conservait le poste de directrice générale.

Perry Middicoff fut nommé directeur musical et Helen Lenthal quittait CKBY afin d’occuper le poste de directrice des promotions de CJSB.

Cam Gardiner fut nommé directeur adjoint des émissions, relevant de John Mackey.

Ron Andrews (sports) quittait la station afin de se joindre à l’équipe de TSN, The Sports Network.

1984-85

Brian Smith, de CJOH-TV, commentait les matchs de hockey des 67 d’Ottawa, une équipe de hockey junior, à l’antenne de CJSB, alors que Dave Kittle, de CJSB, faisait l’analyse du jeu.

Linda Benoit fut promue vice-présidente et directrice générale.

Al Zimmer se joignait à CJSB en tant que directeur des nouvelles. Il avait précédemment travaillé pour CHIN Toronto.

1985

Slaight Communications (J. Allan Slaight) faisait l’acquisition de Standard Broadcasting de Argus Corp. (Conrad Black). La vente fut annoncée le 29 mars et approuvée par le CRTC en novembre.

Cam Gardiner fut promu directeur adjoint des émissions à directeur des émissions. Il remplaçit John Mackey, qui avait été promu au poste de directeur général de CKFM, une station détenue par Standard à Toronto.

Cory Galbraith travaillait désormais comme directeur des nouvelles à CJSB. Il avait travaillé par le passé à CFTR Toronto

1986

CFRB Limited (CJSB) et CJAD Inc. fusionnaient, en vue de former Standard Radio Inc.

Ed Needham quittait CJSB afin de se joindre à CFRB Toronto. Ken Clarke décédait à l’âge de 44 ans à la suite d’un accident de la route..

1986-87

Le CRTC renouvelait la licence CJSB pour une période de quatre ans, tout en réclamant des améliorations en matière de programmation, de nouvelles et de soutien pour les artistes canadiens. Selon le CRTC, les deux premières années d’exploitation de la station avaient été « désastreuses ».

1987

 Bev Bowman, anciennement de CFTR News, se joignait au service des nouvelles de CJSB pour y travailler le week-end. Cory Galbraith occupait le poste de directeur des nouvelles.

La station adoptait une formule de succès légers en janvier.

David Foreman fut nommé directeur général de CJSB.

1988

Randall Moore quittait CJSB après cinq ans de service afin de devenir directeur des nouvelles à CFJR Brockville.

Marissa Golini quittait CHEX Peterborough en vue de se joindre à l’équipe matinale des nouvelles de CJSB.

Relph Leven quittait CJSB afin de travailler pour Broadcast News.

CJSB changeait d’appellation, devenant « 54 Rock » et diffusant des succès contemporains

1989

Le 20 juin, le CRTC autorisait CJSB à augmenter la puissance nocturne de 10 000 watts à 12 500 watts. La puissance diurne demeurerait inchangée à 50 000 watts.

L’équipe à l’antenne 1988-89 : Pat Cochrane et Wendy Daniels (émission matinale), Gord Taylor (émission du midi), Brian Kelly (émission de l’après-midi), Kevin Klein (émission du soir), Nikki Shaw (émission nocturne). Parmi les autres annonceurs : Darren Stevens, Sonny Fox, Bob Cowan, Mike Hogan (nouvelles) et Don Landry. Kevin Klein fut remplacé en soirée par Don Landry puis Ken Conners.

1990

Earl McRae fut affecté aux sports à l’antenne de 54 Rock. Pat Cochrane quittait la station afin de travailler pour CHOG Toronto.

1992

Gary Aube fut nommé vice-président et directeur général de CJSB. Il avait précédemment travaillé pour CILQ-FM Toronto.

 

1993

Pendant chacune de ses onze premières années en ondes, CJSB n’avait pas été rentable. Le CRTC autorisait la station à migrer vers la bande FM, à la fréquence 106,9 MHz (exploitée auparavant par CKO), avec une puissance apparente rayonnée de 84 000 watts. En devenant une station FM, CJSB offrirait une formule de rock accentué, mettant l’accent sur la musique récemment lancée.

1994

Le 31 août, à 9h00, « 54 Rock » CJSB-AM-540 cessait d’émettre.

A 18h00, le 1er septembre, CKQB-FM « The Bear » entrait en ondes, proposant une formule de musique rock classique à la fréquence 106,9 MHz. La station inaugurait ce nouveau service en diffusant 106 heures de musique continue sans publicité. CKQB-FM avait commencé à effectuer des tests quelques jours plus tôt. Gary Aube demeurait au poste de vice-président et directeur général.

CJSB 540 transmettait CKQB 106,9 en diffusion simultanée  jusqu’à sa suppression en décembre.

1995

Marisa Golini, directrice des nouvelles de CKQB et présentatrice des nouvelles du matin, décédait le 23 mai.

1997

 Darren Stevens quittait la station. Gary Aube, vice-président et directeur général, quittait The Bear.

1998

Doc Halen était de retour sur les ondes de The Bear. Il avait été renvoyé de la station un mois plus tôt en faveur de B. J. Wilson de Q104 Halifax. Cependant, Wilson choisissait de demeurer à l’emploi de NewCap et fut transféré à Mix96 Edmonton.

1998-99

 Gary Aube n’occupait plus le poste de directeur général de CKQB

2001

Bill, Stuntman Stu & Robin animaient l’émission matinale (05h00-09h00), Lea Miller animait celle du midi (09h00-14h00), Wendy Daniels celle de l’après-midi (14h00-18h00), Hunter celle du soir (18h00-23h00), alors que Jetboy (Scott Lear) animait l’émission nocturne et Kath Thompson s’occupait des week-ends. Robin Banks, qui coanimait l’émission matinale, quittait la station en mai, afin de travailler pour CKFM Toronto.

Brad Dryden fut nommé animateur de l’émission matinale sur les ondes de The Bear. Il avait précédemment travaillé pour CIRK-FM, Edmonton.

2002

Le 13 novembre, CKQB obtenait une licence en vue d’exploiter des entreprises de radio numérique de transition (ERN) afin de desservir Ottawa. Trois émetteurs furent utilisés : le premier se situait sur le site de Radio-Canada à Camp Fortune, au Québec, alors que les deux autres émetteurs se situaient à Ottawa, l’un sur l’immeuble de Radio-Canada sur l’avenue Lanark et l’autre à l’immeuble Time MCI Las Brisas. Les trois émetteurs constituaient un réseau à fréquence unique, à la fréquence 1487,696 MHz (canal DRB 21) avec une puissance isotrope rayonnée effective de 5 928 watts, 2 850 watts et 2 965 watts, respectivement. Les émetteurs utilisaient le système de diffusion audio numérique EUREKA-147.

2004

 Le 30 janvier, CKQB fut autorisée à ajouter un réémetteur à Pembroke, à la fréquence 99,7 MHz, avec une puissance apparente rayonnée de 45 200 watts.

En novembre, CKQB commençait à effectuer des tests de son nouveau réémetteur à Pembroke et ce dernier entrait en ondes peu de temps après.

2005

Le réémetteur de Pembroke exploité par CKQB – CKQB-FM-1 entrait en ondes au printemps.

2007

Le 27 septembre, le CRTC autorisait Astral Media Radio G.P. à faire l’acquisition des actifs des entreprises de radio et de télévision appartenant à Standard Radio Ltd., sous réserve de certaines conditions. Cette acquisition comprenait CKQB-FM.

2009

Le 9 janvier à 16h00, « Ottawa’s Best Rock 106,9 FM The Bear » changeait d’image de marque, devenant ainsi « Virgin Radio 1069 FM – Where Rock Lives ».

Le 27 août, Virgin Radio Ottawa renvoyait deux personnes – Pete Travers (directeur des émissions) et Darren Stevens (directeur des promotions).

Le 14 octobre, le CRTC approuvait la demande présentée par Astral Media Radio GP visant à modifier la licence de CKQB-FM en changeant la fréquence de son émetteur CKQB-FM-1 Pembroke de 99,7 MHz à 99,9 MHz et en diminuant sa puissance apparente rayonnée de 45 200 à 7 500 watts. Astral déclarait que sa demande visait à éviter les problèmes de séparation de canaux entre CKQB-FM-1 et sa nouvelle station de radio FM commerciale de langue anglaise, qu’elle venait d’être autorisée à exploiter à la fréquence 99,7 MHz. La titulaire indiquait également que l’approbation de ce changement technique respecterait les engagements pris dans le contexte de l’avis d’audience publique de radiodiffusion CRTC 2007-13-2, afin de réduire au minimum le risque de brouillage des signaux et de respecter les limites techniques associées à l’utilisation des fréquences FM proposées pour le marché d’Ottawa-Gatineau.

2010

En février, après 10 ans à la station, Virgin Radio Ottawa décidait de remercier l’animateur de l’émission matinale, Cub Carson. La station relevait Katharine « Kitty » Dines de ses fonctions. L’annonceur Dylan Black quittait également la station. Une semaine plus tard, la station nommait, à titre d’animateurs de l’émission matinale de Virgin Ottawa, Gonzo (qui avait précédemment animé l’émission de l’après-midi), Kaz (qui avait travaillé pour CHST London) et Jay, qui avait travaillé précédemment avec l’équipe matinale. Joe Leary fut nommé animateur de l’émission de l’après-midi, de 14h00 à 18h00. 

2011

Exploitée pendant quelque temps sous la marque « Virgin Radio », CKQB réadoptait son ancienne marque « The Bear », diffusant toujours selon la formule rock actif. Dans un coup monté en direct  afin de promouvoir ce changement, l’animateur Gonzo disait avoir reçu  une lettre d’avertissement promettant des mesures disciplinaires si jamais il discutait à l’antenne ou répondait aux appels concernant le retour ou non de la marque « The Bear ». Après avoir lu cette lettre en ondes, il jouait ensuite « Take This Job and Shove It » ! Gonzo quittait les ondes par la suite, laissant Kaz et Jay dans l’embarras, ces derniers cherchant à comprendre comment arrêter la chanson de tourner sans arrêt. « The Bear s’engage à exploiter une station de radio très divertissante et couronnée de succès », déclarait Bruce Gilbert, directeur de marque de CKQB – « une station qui promet aux auditeurs une programmation passionnante et davantage de musique rock qu’ils connaissent et aiment. Nous avons écouté attentivement notre auditoire et, en réponse à la demande populaire, nous avons réintroduit la marque THE BEAR et Ottawa’s Best Rock dans la capitale nationale ». Suite à ce changement, il n’y eut aucun changement de personnel. Gonzo, Kaz et Jay continuaient à animer l’émission matinale, tandis que Wendy Daniels, Scott Lear et Joe Leary s’occupaient des autres émissions. Selon Denis Bouchard, directeur général de 106,9 The Bear, « l’arrivée de THE BEAR à Ottawa créera une expérience captivante et distinctive qui rehaussera la valeur de notre offre aux consommateurs et aux annonceurs». 

Le 31 août, le CRTC renouvelait administrativement la licence de CKQB-FM et de son émetteur CKQB-FM-1 Pembroke jusqu’au 31 mars 2012.

Darryl Kornicky se joignait à l’équipe de l’après-midi sur les ondes de 106,9 The Bear.

2012

Le 20 mars, le CRTC renouvelait administrativement la licence de CKQB-FM Ottawa et de son émetteur CKQB-FM-1 Pembroke, jusqu’au 31 août 2012.

Astral Media Ottawa nommait Scott Lear et Jeff Kelly au poste de directeurs adjoints des marques The Bear & boom respectivement. J. D. Desrosiers quittait son poste de directeur des émissions de Live 105 et Energy 103,5 Halifax afin d’assumer le rôle de chef de marque de 106,9 The Bear.

Rebecca Crow, responsable des promotions, quittait 106,9 The Bear / boom 99,7.

Le 10 juillet, le CRTC renouvelait administrativement la licence de CKQB-FM Ottawa et de son émetteur CKQB-FM-1 Pembroke jusqu’au 31 mars 2013.

Darryl Kornicky (connu tout simplement comme « Kornicky »), animateur de l’émission de l’après-midi, quittait 106,9 The Bear.

Jason J. D. Desrosiers fut nommé directeur de marque de 106.9 The BEAR Ottawa. Il avait précédemment travaillé pour Live 105 / Energy 103.5 FM Halifax à titre de directeur des promotions et du marketing et directeur adjoint des émissions. Desrosiers avait travaillé pour les stations Evanov depuis juin 2009.

Le 3 janvier, Bruce Gilbert, directeur de marque de 106,9 THE BEAR Ottawa, fut nommé directeur de marque de HTZ-FM Saint Catharines. Il s’agissait de la troisième fois que Gilber travaillait pour HTZ. En avril 1999, il avait quitté CING-FM Burlington afin d’occuper le poste de directeur adjoint des promotions de HTZ. En juillet 2004, il avait quitté le poste de directeur des promotions de EZ Rock Toronto en vue d’occuper le poste de directeur des émissions de HTZ-FM. En septembre 2009, Gilbert avait de nouveau quitté HTZ-FM afin de travailler pour 106,9 THE BEAR Ottawa.

Sarah Kelly quittait The Bear en vue de se joindre à l’équipe matinale de Virgin Radio London (CIQ

2013

Le 6 février, le CRTC renouvelait administrativement la licence de CKQB-FM Ottawa et de son émetteur CKQB-FM-1 Pembroke jusqu’au 31 août 2013.

Jason J. D. Desrosiers, directeur de marque de 106,9 Le BEAR assumait les mêmes fonctions en tant que directeur de marque de la station sœur boom 99,7, succédant ainsi à Morgan Prue, partie en novembre.

Le 4 février, Scott McCord quittait The Bear Edmonton où il avait animé l’émission de l’après-midi au cours des trois dernières années, en vue de se joindre l’équipe matinale de The Bear Ottawa 106,9, aux côtés de Leslie Kaz et Jay Herrington. McCord avait passé six ans à la station d’Edmonton animant des émissions créatives pendant la nuit et en soirée, succédant à Jon « Gonzo » Mark qui prenait en mains l’émission de l’après-midi.

Le 4 mars, Corus annonçait avoir conclu une entente avec Bell Média en vue d’acquérir la participation restante de 50% dans deux stations de radio d’Ottawa, CKQB-FM (The Bear 106,9) et CJOT-FM (boom 99,7), que Bell devrait acquérir dans le cadre de l’acquisition d’Astral Media Inc. dans l’attente d’approbation réglementaire, obtenant ainsi la propriété exclusive de ces stations.

Le 27 juin 2013, après avoir refusé une demande antérieure en 2012, le CRTC approuvait une demande présentée par Astral Media inc. visant à vendre ses chaînes de télévision payante et spécialisée, ses stations de télévision traditionnelle et ses stations de radio à BCE inc. Cette transaction fut soumise à la condition que BCE se départisse de plusieurs entreprises de programmation de télévision et de radio, dont CKQB-FM. En attendant la transaction, le Conseil ordonnait BCE inc. de transférer la gestion et le contrôle intérimaires de CKQB-FM à un fiduciaire conformément aux modalités de la convention de fiducie votée dans une lettre d’approbation émise le 27 juin 2013, au plus tard le 29 juillet 2013.

Le 28 août, le CRTC annonçait qu’il tiendrait une audience le 8 novembre pour entendre diverses demandes, y compris celle de Corus visant à acquérir la propriété exclusive de CJOT-FM auprès de Bell Média.

2014

Le 24 janvier, le CRTC approuvait (sous réserve des conditions) les demandes de 8324433 Canada Inc., filiale de Corus Entertainment Inc., au nom de 8504598 Canada Inc., titulaire de CKQB-FM et de son émetteur CKQB-FM-1 (Pembroke), et par 8384851 Canada Inc., titulaire de CJOT-FM, en vue d’obtenir l’autorisation de changer de propriété à 8324433 Canada, de sorte que le contrôle des stations soit exercé par Corus.

Mark Dickie fut nommé directeur général des stations de radio de Corus 106,9 The Bear / boom 99,7 Ottawa et CJSS-FM / Variety 104 Cornwall. Il avait précédemment occupé le poste de directeur général / directeur général des ventes de 92,5 The Beat Montréal.

Le 31 mars, The Bear changeait de nom, devenant ainsi JUMP 106,9, et offrant à ses auditeurs une formule de succès contemporains.

The story continues elsewhere...
As of September 1st 2019, we will only be adding new material to these station histories in exceptional circumstances. Our intent to chronicle the early days of these radio and television stations has been achieved, and many new sources and technologies, from the
CRTC website to Wikipedia, are now regularly providing new information in these areas.
CTA Donation - FR

Nous dépendons des subventions et des dons de l’industrie

Voyez nos commanditaires