CJRS-AM

CJRS-AM, Sherbrooke

Radio Sherbrooke / Left the air

StationAnnéeFréq.PuissanceProp./Info
CJRS-AM
1994
1510
50,000
Radio Sherbrooke / Left the air.
CJRS-AM
1967
1510
10,000
Radio Media
1965

A. Raymond Crépault présentait une demande en vue d'exploiter une nouvelle station AM à Sherbrooke. Crépault était propriétaire de la station CJMS-AM à Montréal


1967

En août, CJRS entrait en ondes (les lettres « RS » dans son indicatif d'appel signifiaient « Radio Sherbrooke »).

Dès son entrée en ondes, CJRS s'avérait très populaire. Selon les premiers sondages d'auditoires BBM, CJRS affichait une part d'audience de 65%.

1969

Raymond Crépault dirigeait Radiodiffusion Mutuelle ltée.

Nominations et changements en date du 14 janvier: Serge Raymond, qui avait dirigé CJRS Sherbrooke depuis son entrée en ondes en 1967 agirait désormais comme directeur de CJMS. Paul-André Paradis, directeur commercial chez CJRS, devenait le directeur général de la station. Après plusieurs années en tant qu'annonceur à CHLT-AM-FM-TV, René Ouellette devenait directeur des programmes à CJRS et directeur général adjoint.

1978

CJRS recevait l'autorisation d'augmenter la puissance diurne de 10 000 watts à 50 000 watts.

1979

À cette époque, CJRS exploitait la fréquence 1510 kHz, avec une puissance de 10 000 watts (elle avait le droit d'augmenter la puissance diurne à 50 000 watts).

1982

Le 30 août, le CRTC approuvait les modifications suivantes: (A) Radiodiffusion Mutuelle 1980 Canada ltée. recevait l'autorisation d'acquérir CKMF-FM de Supervox Corp. Ltd.; (B) lors de la dissolution de Radiodiffusion Mutuelle 1980 Canada ltée., Radiodiffusion Mutuelle ltée, recevait l'autorisation de poursuivre l'exploitation de CJRP-AM et de CHIK-FM (CJRP Radio Provinciale ltée), CJRS-AM (CJRS Radio Sherbrooke ltée), CJTR-AM (CJTR Radio Trois-Rivières ltée) et CJRC-AM (CJRC Radio Capitale ltée.); (C) la fusion fut également approuvée de trois structures corporatives - Radio Mutuelle 1980 Canada ltée. (CJMS-AM, CKMW-AM et CFNY-FM), Supravox Corp. Ltd. et Radiodiffusion Mutuelle ltée. - afin de créer une nouvelle entité corporative - Radiodiffusion Mutuelle Canada ltée.

1984

Jean-Luc Meilleur agissait comme directeur général de CJRS.

1985

CJRS Radio-Media inc. acquerrait CJRS Sherbrooke de Radiodiffusion Mutuelle Canada ltée. CJRS Radio-Média inc. était contrôlée (à hauteur de 60%) par M. Claude Boulard, propriétaire de la CIMO-FM Magog. La station conserverait son affiliation au réseau Radiomutuel.

1987

Le 3 février, le CRTC approuvait les demandes présentées par Diffusion CIMO inc. et CJRS Radio-Média inc. en vue de transférer le contrôle effectif de CIMO-FM Magog et de son réémetteur CIMO-FM-1 Sherbrooke, ainsi que de CJRS Sherbrooke. Cette transaction s'effectuerait par le transfert de toutes les actions avec droit de vote détenues par Claude Boulard et d'autres actionnaires minoritaires à Radiomutuel (1985) Limitée. Le 6 juin 1985, le Conseil autorisait l'acquisition de CJRS Sherbrooke par CJRS Radio-Média inc., une société contrôlée par Boulard. Cette station demeurait affiliée au réseau Radiomutuel. Le 12 septembre 1986, Boulard et les membres de sa famille, sous réserve de l'approbation du Conseil, vendaient leurs actions dans les deux entreprises titulaires susmentionnées à Radiomutuel. Boulard indiquait à l'audience publique que cette vente avait été motivée par son propre désir de changer de carrière, ainsi que par sa conviction que le développement de ces stations serait mieux assuré par une titulaire possédant toute l'expertise et les ressources nécessaires. Le CRTC faisait remarquer qu'à la suite d'une entente de gestion conclue en septembre 1986 et approuvée par le Conseil, les stations seraient désormais gérées par Radiomutuel. Déjà, Radiomutuel exploitait six stations de radio de langue française au Québec ainsi qu'un réseau radiophonique à échelle provinciale qui offraient, entre autres choses, des nouvelles et des émissions d'affaires publiques.

1991

CJRS demandait au CRTC l'autorisation d'abandonner la programmation locale en faveur d’émissions en provenance du réseau Radiomutuel et/ou de Radiomutuel CJMS à Montréal - jusqu'au mois de décembre 1992.

1992

CJRS recevait l'autorisation de continuer à rediffuser CJMS Montréal et Radiomutuel jusqu'au 31 août 1995. Comme la station ne produisait plus de programmation locale, elle ne serait plus autorisée à vendre de la publicité dans la région sherbrookoise.

1994

Le 30 septembre, Télémédia Communications et Radiomutuel fusionnaient leurs opérations AM au Québec, entraînant ainsi la fermeture de CJMS Montréal, CJRP Québec, CJMT Chicoutimi, CJRS Sherbrooke, CJTR Trois-Rivières et CKCH Hull. Les deux entreprises avaient décidé d'unir leurs forces par une fusion corporative, car elles ne réussissaient plus à se faire concurrence en tant que titulaires distinctes de stations AM. La nouvelle entreprise issue de la fusion serait connue sous le nom de RadioMédia. Toutefois, les deux entreprises continueraient à exploiter leurs stations FM séparément. Le 2 novembre, le CRTC révoquait ces licences.

CTA Donation - FR

Nous dépendons des subventions et des dons de l’industrie

Voyez nos commanditaires