CITE-FM

CITE-FM, Montréal

StationAnnéeFréq.PuissanceProp./Info
CITE-FM
2013
107.3
42,900
Bell Media
CITE-FM
2002
107.3
42,900
Astral Media Inc.
CITE-FM
2001
107.3
42,900
Télémédia Radio (Québec) inc.
CITE-FM
1999
107.3
42,900
Telemedia Radio Inc.
CITE-FM
1986
107.3
42,900
Telemedia Communications Inc.
CITE-FM
1977
107.3
44,400
Telemedia Communications Inc.
1976

Le 28 juillet, CKAC Ltée (une filiale de Télémédia) recevait l'autorisation d'exploiter une nouvelle station FM à Montréal. CKAC proposait d'utiliser la fréquence 93,5 MHz (avec une puissance apparente rayonnée de 59 000 watts), mais cette fréquence avait déjà été attribuée à CBM-FM. Le CRTC suggérait donc à CKAC de chercher une fréquence appropriée de classe C1. Une condition de licence exigeait que la nouvelle station desserve d'abord l'île de Montréal. CKAC Ltée détenait et exploitait CKAC-AM 730 à Montréal.

1977

Le 20 mai, CITE-FM entrait en ondes, à la nouvelle fréquence 107,3 MHz avec une puissance apparente rayonnée de 100 000 watts. La titulaire avait initialement demandé d'exploiter la fréquence 93,5 MHz, mais le CRTC lui avait signifié qu'il fallait chercher une autre fréquence. La station offrait une formule musicale grand public. CITE-FM et CKAC-AM partageaient des studios sur la rue Ste-Catherine. L'émetteur CCA de 25 kW et une antenne diélectrique furent installés au sommet de l'Auberge Richelieu sur la rue Sherbrooke. Télémédia avait choisi cet endroit, car il permettait d'offrir une très bonne couverture de la population francophone de Montréal. Selon un rapport d'ingénieur, il y aurait eu quelques problèmes si CITE-FM avait choisi de diffuser à partir du principal complexe d'antenne FM-TV au mont Royal. La programmation était relayée à l'émetteur via une ligne téléphonique.

Bob Lawson agissait comme directeur technique de CITE-FM. Yves Picard, ingénieur chez CKAC-CITE, conçut  et assembla les nouvelles installations de Radio-CITE. 

1978

Le 16 mai, Télémédia Communications ltée, une filiale en propriété exclusive de Beaudem Ltée, recevait l'autorisation de fusionner avec les filiales Telmed Ltée, CKCV (Québec) ltée, CKAC Ltée, CHLT Radio Sherbrooke Ltée et Communications Métro-Media (1977) ltée. L'entreprise issue de cette fusion continuerait à opérer sous le nom de Télémédia Communications ltée, devenant ainsi la titulaire de licence directe de six stations AM et de trois stations FM qu'elle contrôlait déjà au Québec. 

1979

Le CRTC refusait la demande présentée par CITE en vue de modifier sa promesse de réalisation. Le CRTC déclarait que la titulaire s’était écartée sensiblement de l'esprit et  de la lettre de la promesse de réalisation initiale, et que le CRTC examinerait la situation lors de l'audience de renouvellement de licence, un an plus tard. 

1980

Le CRTC enjoignait CITE de respecter sa promesse de réalisation initiale, faute de quoi sa licence ne serait pas renouvelée. Le CRTC déclarait que la station n'atteignait pas les objectifs de la politique FM, ne respectait pas les engagements qu'elle avait pris dans sa promesse de réalisation initiale, et ne se conformait pas aux conditions énoncées lors du plus récent renouvellement de licence en avril, 1979. Pour le moment, le CRTC émettait donc un renouvellement à court terme.

1983

Le 15 août, Télémédia Communications inc. recevait l'autorisation de diminuer la puissance apparente rayonnée de CITE-FM de 100 000 watts à 44 400 watts et de déplacer l'émetteur sur la tour de Radio-Canada au mont Royal.

1984

1e 11 janvier, le CRTC renouvelait la licence de CITE-FM jusqu'au 30 septembre 1985.

1986

Le 11 mars, le CRTC approuvait la demande de modification de la licence de CITE-FM en diminuant la puissance apparente rayonnée de 44 400 watts à 42 900 watts. La titulaire indiquait que le service fourni à la région de Montréal ne serait pas affecté par le changement.

Télémédia Québec nommait Liette Champagne vice-présidente de la division FM et directrice générale de Radio CITE (Montréal).

1990

Les studios déménageaient au 1411, rue Peel, bureau 300.

1998

CITE recevait l'autorisation d'exploiter une entreprise de radio numérique de transition à partir de mont Royal, en utilisant le système de radiodiffusion audionumérique EUREKA-147. L'émetteur serait exploité à la fréquence 1452.816 MHz avec une puissance isotrope rayonnée de 11.724 watts. 

1999

La dénomination sociale de Télémédia Communications inc. fut changée pour Télémédia Radio inc. 

2001

La dénomination sociale de Télémédia Radio inc. fut changée pour Télémédia Radio (Québec) inc. 

2002

Astral Media inc. faisait l'acquisition des stations de Télémédia au Québec et dans les Maritimes.

2009

Le 28 août, le CRTC renouvelait la licence de radio numérique de transition de CITE-DR-1.

2011

 Le 23 février, le CRTC approuvait la demande de modification de la licence de CITE-FM afin de supprimer la condition de licence relative à la fourniture de rapports annuels sur la diversité des pièces musicales.

En août, à des fins de stratégie de marque, Astral Media changeait la marque de ses stations « Rock Détente » à celle de « Rouge FM ». Ce changement n'apportait aucune modification significative à la formule de musique adulte contemporaine.

Le 31 août, le CRTC renouvelait administrativement la licence de CITE-DR-1 jusqu'au 30 avril 2012.

2012

Le 23 avril, le CRTC renouvelait administrativement la licence de radiodiffusion de l'entreprise de programmation de radio numérique CITE-DR-1 jusqu'au 31 août 2012.

Depuis le 3 septembre, les cinq stations de radio détenues par Astral, à savoir NRJ Montréal 94,3, 107,3 Rouge FM, CJAD 800 AM, Virgin Radio 96 et CHOM 97 7, diffusaient à partir de la même adresse, ce qui faisait d'Astral Radio à Montreal le plus grand centre de diffusion radiophonique privée au Canada. Au cours de l’année précédente, Astral Radio avait réalisé d'importants investissements à son siège social de Montréal dans le but d'intégrer pleinement dans son infrastructure une technologie de fine pointe. Les stations de langue anglaise d'Astral Radio (CJAD 800 AM, Virgin Radio 96 et CHOM 97 7) quittaient leurs studios sur la rue Fort pour se joindre à leurs homologues de langue française (NRJ Montréal 94,3 et 107,3 Rouge FM) au 1717, boulevard René-Lévesque Est. Les cinq stations montréalaises détenues par Astral Radio furent désormais réunies sous un même toit, partageant des technologies de pointe dans de nouveaux locaux exceptionnellement modernes et attrayants. En plus de réunir les synergies des cinq stations, ces investissements permettaient à Astral de réunir des stations, des spectacles et des personnalités radiophoniques sous un même toit.

Le 27 juin 2013, après avoir rejeté une demande similaire précédente en 2012, le CRTC approuvait une nouvelle demande présentée par Astral Media inc. en vue de vendre ses chaînes de télévision payante et spécialisée, ses stations de télévision conventionnelles et des stations de radio incluant CITE-FM à BCE inc.

2016

Le 8 décembre, CITE commençait à diffuser en HD. En plus de diffuser le signal de RougeFM 107,3 sur le canal HD 1, la station diffusait également CJAD sur HD2 et CKGM sur HD3.

2017

En juin, Bell Média annonçait qu’elle déplacerait presque toute la gamme de talent de la station Énergie 94,3 vers sa station sœur Rouge FM 107,3, à partir du 14 août.

2018

CITE changeait de formule en juin, délaissant celle de la musique adulte contemporaine et adoptant celle des succès contemporains, tout en conservant la marque Rouge 107,3.

CTA Donation - FR

Nous dépendons des subventions et des dons de l’industrie

Voyez nos commanditaires