CHPR-FM

CHPR-FM, Planete Lov', Hawkesbury

Cogeco Inc.

StationAnnéeFréq.PuissanceProp./Info
CHPR-FM
1999
102.1
3,000
Radio-Nord Inc.
CHPR-FM
1983
102.1
780
Radio Fusion Inc.
CHPR-AM
1976
1110
250
CFML (Cornwall) Ltd
1975

Le 31 octobre, la demande présentée par CFML (Cornwall) ltée en vue d'exploiter une station de langue française à Hawkesbury à la fréquence 1110 kHz avec une puissance de 1000 watts fut rejetée. Le CRTC disait cependant qu'il serait prêt à examiner une demande visant à exploiter un réémetteur de faible puissance afin d'améliorer la réception de CFML dans la région. 

1976

En mai, CFML (Cornwall) ltée recevait l'autorisation d'établir une nouvelle station AM à Hawkesbury, diffusant de jour seulement à la fréquence 1110 kHz (la fréquence jadis exploitée à Cornwall par CFML) avec une puissance de 250 watts. Les studios seraient situés à Cornwall.

La station CHPR entrait en ondes à Hawkesbury.

1977

En juin, la vente de CFML fut approuvée. Bernard Bertrand, Extelle Bertrand et Bertrand Investissements ltée vendraient leurs actions dans CFML Radio (Cornwall) ltée à Pierre A. Belleau, qui détiendrait dorénavant 100% de l'entreprise. Cette demande de transfert de propriété demandait également que CHPR soit autorisée à diffuser de la programmation locale à temps partiel, provenant des studios de Cornwall. 

Non daté

CFML devenait CFIX.

1981

 Le CRTC approuvait la demande de transférer la propriété de CFIX Cornwall et CHPR Hawkesbury à Robert Chevrier (à hauteur de 37,5%) et Jean Soucy (à hauteur de 37,5%). Pierre A. Belleau conserverait 25% des actions. Les nouveaux propriétaires avaient l'intention de présenter une nouvelle demande en vue d'exploiter la station pendant 24 heures par jour. Cette autorisation avait été accordée l'année précédente, mais on avait décidé de la laisser expirer.

Le CRTC renouvelait les licences de CFIX et CHPR jusqu'au 31 mars 1982, dans l'espoir qu'un acheteur puisse être trouvé. Le 21 août, la titulaire (Les Communications Franco ltée) déclarait faillite et informait le Conseil de ce fait. Le 28 août suivant, le CRTC autorisait le syndic en faillite Price Waterhouse ltée à exploiter ces stations jusqu'à ce qu'un acheteur puisse être trouvé.

1982

En janvier, Price-Waterhouse vendait CFIX à Veerndra Adihya de Toronto. CFIX continuerait à diffuser en tant que station de langue française, même si le nouveau propriétaire ne parlait pas cette langue. Mais apparemment cette vente ne fut jamais conclue.

Le 30 juin, le CRTC rejetait la vente par Price Waterhouse de CFIX et CHPR à Akashwani Idea Communications Ltd à la rétrocession de la licence qui avait été émise aux Communications Franco ltée. CFIX était la seule station de radio privée de langue française à Cornwall. De plus, elle desservait une partie de l'Est de l'Ontario par le biais de son réémetteur, CHPR. Au cours des dernières années, la station avait connu beaucoup de difficultés à attirer un auditoire stable et à exploiter son marché de façon viable. Ces problèmes incluaient des difficultés de gestion, des restrictions techniques (de jour seulement) et la fragmentation du marché. Lors des audiences publiques tenues en décembre 1978 et en mars 1981, le CRTC avait étudié les demandes présentées par la station en vue de modifier la puissance et la fréquence de CFIX et de transférer le contrôle de l'entreprise. Dans ses décisions du 2 avril 1980 et du 30 avril 1981, le CRTC avait approuvé ces demandes. Cependant, la plupart des améliorations prévues n'avaient jamais été effectuées. Le CRTC disait combien il considérait souhaitable qu'il y ait un service de radio francophone dans la région. Mais la titulaire, misant à la fois sur des effectifs insuffisants et des projections de recettes trop optimistes, n'allouait pas les fonds nécessaires pour une exploitation viable.

Par la même occasion, le CRTC rejetait une deuxième demande, présentée par Centrex Broadcasting Ltd, en vue d'exploiter une nouvelle station AM à Cornwall, diffusant à la fréquence 1600 kHz avec une puissance de 2500 watts. Le CRTC indiquait dans sa décision qu'une telle station ne se justifiait pas sur le plan économique.

Le 30 septembre, le CRTC renouvelait les licences de CFIX et CHPR.

1983

Le 30 juin, Radio Cornwall-Hawkesbury inc. recevait l'autorisation d'acheter CFIX et CHPR de Price Waterhouse. Radio Cornwall-Hawkesbury appartenait à Guy Vaillancourt, de Lachute, qui était déjà propriétaire de CJLA-AM dans cette dernière ville. La requérante proposait d'exploiter deux réémetteurs FM en vue de diffuser simultanément CFIX et CHPR pendant la journée et de diffuser de nuit lorsque les émetteurs AM seraient hors ondes (aux fréquences 92,1 MHz à Cornwall et 102,1 MHz à Hawkesbury, avec une puissance apparente rayonnée de 50 watts dans les deux cas). Ces nouveaux émetteurs FM furent également approuvés. Le CRTC autorisait la requérante à exploiter les émetteurs AM pendant deux ans afin de lui permettre de consolider ses opérations. Les nouveaux émetteurs FM seraient également autorisés à diffuser certaines émissions de CJLA.

En décembre, CFIX Cornwall cessait ses opérations.

1985

Le 28 juin, le CRTC renouvelait la licence de CHPR, tout en autorisant la titulaire à changer la source de programmation du réémetteur FM à Hawkesbury des studios situés à Cornwall et à Lachute aux studios situés à Hawkesbury, ainsi que les studios de CJLA à Lachute. A cette même date, CJLA recevait l'autorisation de migrer vers la bande FM. Dans le cadre de la demande de conversion, CJLA indiquait qu'elle diffuserait des émissions provenant de CHPR Hawkesbury pendant 32 heures par semaine.

Avant l'audience du renouvellement de sa licence en avril, CHPR avait informé le CRTC qu'elle n'entendait pas renouveler les de CFIX-AM et de la station FM de faible puissance à Cornwall. Les deux émetteurs FM approuvés en 1983 n'étaient toujours pas entrés en ondes. CFIX avait cessé ses opérations à la fin de 1983.

1987

Le 19 mars, le CRTC autorisait CHPR-1-FM Hawkesbury à augmenter sa puissance apparente rayonnée de 50 à 780 watts. Une fois que l'augmentation de puissance FM entrait en vigueur, CHPR-AM Hawkesbury serait supprimée. Cette augmentation de puissance eut lieu à la fin de l'année.

Le 24 avril, CHPR, CHPR-1-FM (et CJLA Lachute) recevaient l'autorisation de s'affilier au réseau Radiomutuel.

1988

Le 3 août, Radio Fusion inc. recevait l'autorisation d'acheter CJLA Lachute et CHPR-1-FM Hawkesbury de Radio Lachute (Mirabel) inc. et de Radio Cornwall-Hawkesbury inc. respectivement. Radio Fusion inc. était détenue par Jean-Pierre Major et Daniel Major (à hauteur de 50% chacun). À titre d'employés, les deux directeurs de RFI avaient exploité deux stations depuis le 1er septembre 1987 en vertu des clauses contenues dans l'accord de vente conclue le 12 août 1987. Radio Lachute (Mirabel) inc. et Radio Cornwall-Hawkesbury inc. appartenaient à Guy Vaillancourt. 

1990

Le 21 août, le CRTC approuvait la vente de Radio Fusion inc. (CJLA-FM Lachute et CHPR-FM-1 Hawkesbury) par Jean-Pierre et Daniel Major à Radio Nord inc. 

1997

Le 6 février, Radio Fusion inc. recevait l'autorisation de changer de dénomination sociale, devenant ainsi Radio Nord inc. Cette entreprise recevait également l'autorisation d'augmenter la puissance de CHPR-1-FM, de 780 à 3000 watts. 

2005

Le 23 novembre le CRTC renouvelait la licence de CHPR-FM Hawkesbury jusqu'au 31 août 2012. Cette licence était assujettie à la condition suivante: au cours de chaque semaine de radiodiffusion, la titulaire ne devait diffuser qu’au plus une heure de programmation en langue anglaise composée de bulletins de nouvelles, d’entrevues avec des membres de la collectivité, de chroniques sur les activités sociales et culturelles de la collectivité ainsi qu’un maximum de 5 minutes de publicité par jour. 

2008

CHPR changeait de Lov Radio à Planète Lov (ce fut également le cas à CJLA 104,9 Lachute). 

2012

Le 8 août, le CRTC renouvelait administrativement la licence de CHPR-FM jusqu'au 31 août 2013.

The story continues elsewhere...
As of September 1st 2019, we will only be adding new material to these station histories in exceptional circumstances. Our intent to chronicle the early days of these radio and television stations has been achieved, and many new sources and technologies, from the
CRTC website to Wikipedia, are now regularly providing new information in these areas.
CTA Donation - FR

Nous dépendons des subventions et des dons de l’industrie

Voyez nos commanditaires