CBOX-FM

CBOX-FM , ICI Musique , Ottawa

Canadian Broadcasting Corp.

StationAnnéeFréq.PuissanceProp./Info
CBOX-FM
1974
102.5
84,000
Canadian Broadcasting Corp.
1974

Le 12 septembre, CBOF-FM 102,5 entrait en ondes.

1984

Le 18 avril, CBOF-FM recevait l'autorisation d'augmenter sa puissance apparente rayonnée de 70 000 watts à 84 000 watts, et de diminuer la hauteur de l'antenne. 

1991

Lorsque CBOF-AM 1250 migrait à la bande FM, devenant CBOF-FM, CBOF-FM 102,5 changeait son indicatif à CBOX-FM. CBOX-FM diffusait des émissions en stéréo alors que CBOF-FM développait de la programmation de réseau mono. 

1997

Le 1er septembre, le réseau mono de Radio-Canada fut rebaptisé La Première Chaîne tandis que le réseau FM stéréo fut rebaptisé La Chaîne culturelle 

2001

Au moment du renouvellement de licence, CBOX-FM diffusait environ 20 minutes d'émissions locales pour le calendrier culturel à partir d'Ottawa, en plus d'émissions qui lui étaient fournies par le réseau. CBOX-FM n'avait pas de réémetteurs. 

2002

Le 14 novembre 2002, le CRTC approuvait la demande visant l'exploitation de CBOX-FM à titre d'entreprise de radiodiffusion numérique. CBOF-FM  utiliserait trois émetteurs: le premier situé à l'emplacement de la SRC à Camp Fortune, au Québec, le deuxième à l'édifice de la SRC, avenue Lanark, et le troisième à l'édifice Time MCI Las Brisas. Les trois émetteurs seraient exploités sur un réseau à fréquence unique, à 1482,464 MHz (radio numérique canal 18); leur puissance isotrope apparente rayonnée respective sera de 5 928 watts, 2 850 watts et 2 965 watts respectivement. La SRC déclarait que les émetteurs utiliseraient le système de radiodiffusion audionumérique EUREKA-147.

2003

Le 11 mars, CBOX-DR-1 entrait en ondes. 

2004

Le 13 septembre, Radio-Canada Ottawa commençait à diffuser à partir de nouveaux studios et bureaux situés au 181, rue Queen. Les installations de la SRC avaient longtemps été éparpillées à travers la ville: celles de la radio au Château Laurier et celles de la télévision sur l'avenue Lanark.

2005

Le 7 décembre, CBOX-DR-1 recevait l'autorisation d'augmenter la puissance isotrope rayonnée de l'émetteur situé à Camp Fortune, de 5928 à 12 250 watts. Elle recevait également l'autorisation de déplacer son autre émetteur de l'ancien édifice de la SRC sur l'avenue Lanark à la Place Bell Canada (ay centre-ville d'Ottawa), tout en diminuant la PIRE de 2850 à 2820 watts. 

2009

Le 12 mai, le CRTC renouvelait la licence de CBOX-FM, incluant CBOX-DR-1. 

2010

 Le 9 août, le CRTC renouvelait administrativement les licences de CBOX-DR-1, de CBOX-FM (et de ses émetteurs) jusqu'au 31 août 2011. 

2011

En 2010, les licences des émetteurs de radio numérique de Radio-Canada à Montréal furent révoquées. Le 21 janvier 2011, à la demande de la Société le CRTC révoquait les licences pour le reste des émetteurs de radio numérique de la SRC à travers le pays. Ces révocations incluaient CBO-DR-1, CBOQ-DR-1, CBOF-DR-1 et CBOX-DR-1 Ottawa. En effet l'avènement de la radio numérique avait suscité un manque total d'intérêt chez les parties impliquées.

Le 25 août, le CRTC renouvelait administrativement la licence de CBOX-FM jusqu'au 1er mars 2013.
Le 28 mai, le CRTC renouvelait la licence de CBOX-FM Ottawa pour cinq ans, soit jusqu'au 31 août 2018. Le Conseil estimait approprié d'imposer des conditions de licence à Espace Musique qui limitaient le temps de publicité à un maximum de quatre minutes par heure, selon la définition du Conseil, et à deux fois l’heure.

2013

Le 5 décembre, le CRTC autorisait la SRC à diffuser de la publicité sur les réseaux Radio 2 et Espace Musique. La titulaire ne pourrait diffuser plus de quatre minutes de publicité payée par heure d’horloge, et la SRC serait obligée de présenter une nouvelle demande d’autorisation de diffusion de messages publicitaires  sur les deux réseaux après trois ans.

2016

Le 31 août, le CRTC rejetait la demande présentée par Radio-Canada visant à poursuivre la diffusion de publicité sur Radio 2 et ICI Musique au-delà de la modification initiale de licence sur trois ans. Le CRTC faisait remarquer que la SRC n’avait pas réussi à maintenir un investissement satisfaisant dans ses opérations radio et n’avait pas réussi à atteindre les projections des revenus publicitaires.

The story continues elsewhere...
As of September 1st 2019, we will only be adding new material to these station histories in exceptional circumstances. Our intent to chronicle the early days of these radio and television stations has been achieved, and many new sources and technologies, from the
CRTC website to Wikipedia, are now regularly providing new information in these areas.
CTA Donation - FR

Nous dépendons des subventions et des dons de l’industrie

Voyez nos commanditaires