Maritime Broadcasting System Ltd.

1925

En 1925, le major William C. Borrett et ses collègues Cecil Landry, Lionel Shatford et John Redmond (tous membres du Halifax Radio Listeners’ Club) inauguraient la station de radio CHNS Halifax. Le 12 mai 1926, la station entrait en ondes à partir de l’hôtel Carleton, grâce à l’appui technique de Northern Electric Co. Au cours de la même année, Halifax Herald Ltd. se porterait acquéreuse de la station. 
Inc.

1931

CHNS inaugurait VE9HX, une station en ondes courtes, afin de rediffuser sa programmation vers les communautés éloignées. Par la suite, cet indicatif d’appel fut changé, devenant ainsi CHNX.

1936

En 1936, Halifax Herald Ltd. transférait la propriété de CHNS à Maritime Broadcasting Co. William Borret agit comme directeur général de CHNS de 1926 jusqu’à sa retraite en 1951. La station produisait des nouvelles, des émissions éducatives et du divertissement.

1938

Le 6 décembre, secouée par des vents forts, la tour de l’émetteur de CHNS fut brisée à 100 pieds du sol. Le site de l’émetteur se trouvait à Melville Cove, à environ quinze milles à l’extérieur de Halifax.

1939

CHNS inaugurait une nouvelle tour de 250 pieds, connue sous le nom de « tour Blaw-Knox », située à Bedford, à environ dix milles à l’extérieur de Halifax. La plus haute lumière sur la tour se trouvait à 404 pieds au-dessus du niveau de la mer.

1940

CHNS servait également comme station affiliée au réseau de CBC à Halifax, jusqu’à ce que CBC établisse sa propre station dans la même ville. En novembre de cette même année, CHNS déménageait ses studios du Lord Nelson Hôtel à son propre immeuble, Broadcasting House, sur la rue Tobin.

1947

CHNS inaugurait CHNS-FM afin de diffuser simultanément la programmation de CHNS-AM.

1957

L’actionnariat de Maritime Broadcasting Co. Ltd. se répartissait comme suit : Nova Scotia Agencies Ltd. à hauteur de 99,3%, A.W. Robb 0,1%, W.C. Borrett 0,1%, G.M. Daley 0,1%, D.A. Morrison 0,1%, G.W. Dennis 0,1%, L.F. Daley 0,1%, la succession de l’hon. W.H. Dennis 0,1%. L’actionnariat de Nova Scotia Agencies Ltd. se répartissait comme suit : A.W. Robb 0,1%, D.A. Morrison 0,1%, G.M. Daley 0,1%, G.W. Dennis 0,1%, A.D. Weldon 0,1% et la succession de l’hon. W.H. Dennis, 95,5%.
Graham W. Dennis était président de la société et Gerald J. Redmond directeur de CHNS.

1962

Radio-Canada regroupait ses deux réseaux, Trans-Canada et Dominion, en un seul service. À la suite de cette consolidation, la station CBH, détenue par Radio-Canada, continuait à diffuser le service du réseau, tandis que CHNS fut ensuite exploitée comme station indépendante.

1968

J. Irving Zucker et Jack Schoone établissaient Eastern Broadcasting System et faisaient l’acquisition de leur première station – CKNB. Le 23 avril, le CRTC autorisait le transfert de 1 124 actions (le contrôle effectif) détenues par Paul Ahier de Restigouche Broadcasting Co. Ltd. à Jack Schoone, à condition que la station fournisse suffisamment de programmes de service public aux auditeurs francophones dans la région.

1969

En juin, Mike Duffy quittait CHNS. Il deviendrait plus tard un journaliste connu au niveau national au réseau CTV, et finirait par être sénateur.

1970

Le 9 février, CHNS-FM changeait d’indicatif d’appel, devenant ainsi CHFX-FM.
Le 17 juillet, le CRTC autorisait le transfert de 538 actions ordinaires dans Maritime Broadcasting Co. Ltd (CHNS, CHNX, CHFX) à LFD Investments Ltd. (à hauteur de 50,2%), Douglas A. Grant (12,4%), Weldon Douglas Coleman (12,5%) et George Charles Piercey (24,9%). Quant à Lawrence F. Daley et Austin E. Hayes ils détiendraient chacun une action admissible détenue en propriété véritable par LFD Investments.

1978

Le 17 novembre, le président Jack W. Schoone, au nom de trois sociétés devant être constituées, fut autorisé à réorganiser le groupe de stations détenu par Eastern Broadcasting Co. – CFCY Charlottetown, CKCW et CFQM-FM Moncton, CJCW Sussex et CFAN Newcastle. Les stations de Charlottetown, de Moncton et de Sussex avaient été exploitées par Island Radio Broadcasting Ltd. CFAN fut transférée par Eastern à CFAN Broadcasting Co. Ltd.

1979

Le 31 août, le CRTC autorisait la vente à Maclean-Hunter Ltd. de 90% des actions détenues dans Maritime Broadcasting Co. Ltd. par LDF Investments Ltd., Newton Holdings Ltd., The West Gore Investments Co. Ltd. et Premium Holdings Ltd. Maclean-Hunter s’engageait à accroître la programmation de nouvelles et d’affaires publiques, à établir une salle des nouvelles à Halifax pour Newsradio, et à exploiter CHFX-FM séparément à temps plein, au lieu d’effectuer de la diffusion simultanée de minuit à 6h00 du matin.

1981

En avril, Maclean-Hunter, par l’intermédiaire de sa filiale Key Radio Ltd., faisait l’acquisition du 10% restant des actions dans Maritime Broadcasting Co. Ltd.

1986

Le 3 décembre, suite à une audience publique tenue à Saint John le 9 septembre, le CRTC approuvait des demandes d’autorisation visant à transférer le contrôle effectif de Eastern Broadcasting Co. Ltd. par le transfert de 90 % des actions donnant droit de vote émises de M. Jack Schoone (à hauteur de 40%) et M. Irving Zucker (à hauteur de 50%) à Maritime Broadcasting Company Limited. Ainsi, Maritime Broadcasting acquérait le contrôle effectif détenu jusque-là par Eastern Broadcasting dans CKCW et CFQM-FM Moncton, CJCW Sussex, CFAN Newcastle, CKNB Campbellton, CFCY et CHLQ-FM Charlottetown, par l’entremise de leurs titulaires respectives, CFQM-FM Broadcasting Limited, CJCW Broadcasting Limited, CFAN Broadcasting Company Limited, Restigouche Broadcasting Company Limited, CFCY Broadcasting Limited, CHLQ-FM Broadcasting Limited, Moncton, Sussex, Newcastle et Campbellton, Nouveau-Brunswick; et Charlottetown, Île-du-Prince-Édouard.
Le même jour, le 3 décembre, la demande de Mervyn Russell en vue d’exploiter une station FM indépendante à Saint John fut approuvée. La station diffuserait à la fréquence 100,5 MHz, avec une puissance apparente rayonnée de 100 000 watts. Eastern Broadcasting Co. Ltd. détiendrait le contrôle effectif de la société devant être constituée en tant qu’actionnaire principal avec 70% des actions donnant droit de vote émises alors que Mervyn Russell détiendrait les 30 % restants. Une demande concurrente déposée par CHJS fut refusée. CIOK-FM devenait ainsi la première nouvelle station de radio à entrer en ondes à Saint John depuis plus de 21 ans. Elle offrirait une formule musicale MOR / rock léger ciblant la tranche d’âge des 25 à 44 ans.
Le 29 décembre, CKNB Broadcasting Ltd. fut autorisée à faire l’acquisition de Restigouche Broadcasting Co. Ltd. Ce transfert de propriété n’impliquait aucun changement du contrôle effectif. Restigouche et l’acheteur continueraient d’être tous deux contrôlés effectivement par Eastern Broadcasting Co. Ltd. En outre cette transaction fut liée au transfert de contrôle de Eastern à Maritime Broadcasting Co. Ltd., une filiale à part entière de Maclean-Hunter Limited, récemment approuvé par le CRTC.

1987

Le 16 juillet, le CRTC autorisait Diffusion Rogers ltée à vendre CHYR & CHYR-7 Leamington, CKJD et CJFI-FM Sarnia, à Blue Water Broadcasting Ltd., détenue par Eastern Broadcasting (à hauteur de 67%), Don Chamberlain (à hauteur de 24 %) et Gerald Kennedy (à hauteur de 9%). Maritime Broadcasting détenait Eastern à hauteur de 90%.

1988

Jack Schoone occupait le poste de président de Maritime Broadcasting alors que Merv Russell en était le vice-président exécutif. Voici plusieurs membres de l’équipe de CHNS : George MacLeod (directeur des ventes), Nancy Hitchie (promotions), Kurt Arsenault (ingénieur en chef), Gary Barker (directeur des programmes), Jerry Lawrence (annonceur du matin), Morrissey Dunn (annonceur du milieu de la journée) et Mike Allard (annonceur du retour en après-midi). Le personnel de la salle des nouvelles incluait Jim Crichton (directeur des nouvelles), Mike Brown, Daryl Good, Clive Schaefer (qui travaillait à CHNS depuis 1949) et Tom Silver.
Maclean-Hunter fusionnait ses filiales Maritime Broadcasting Co. Ltd. et Eastern Broadcasting Co. Ltd. en une seule entité corporative, Maritime Broadcasting System Limited.

1993

Le 11 février, CHYR Leamington recevait l’autorisation de migrer de la bande AM vers la bande FM. Cette station AM à deux canaux migrerait vers la fréquence 96,7 MHz et aurait une puissance apparente rayonnée de 19 320 watts.

1994

Le CRTC autorisait Maritime et Newcap à conclure une convention de gestion locale impliquant CFCY et CHLQ-FM et la station de radio locale de Newcap, CHTN. À cette époque, les deux radiodiffuseurs faisaient face à des problèmes financiers dans le difficile marché de Charlottetown et ils avaient estimé qu’ils protégeraient mieux leur viabilité économique en partageant leurs ressources administratives et commerciales, ainsi que leurs installations. Même si Maritime agissait comme gestionnaire, la convention de gestion locale prévoyait que chaque titulaire serait responsable de la supervision et du contrôle des décisions relatives à la programmation et en particulier aux nouvelles. Cette convention de gestion locale entrait en vigueur au cours du mois d’août. CHTN vendait l’immeuble abritant son studio, et déménageait chez CFCY / CHLQ-FM.
Le 19 décembre, le CRTC approuvait le transfert du contrôle effectif de Maritime Broadcasting System Ltd. (incluant CFCY et CHLQ), par le transfert de toutes les actions ordinaires de classe M émises et en circulation et des actions ordinaires de catégorie S de Maritime de Key Radio Limited à une société numérotée (2337017 Nova Scotia Ltd.) réunissant un groupe d’investisseurs incluant le président de Maritime Broadcast, Mervyn Russell, ainsi que Robert Pace et J. Gerald Godsoe. Cette transaction comprenait également la totalité ou une partie des actions minoritaires restantes que Key Radio Ltd. avait acquises avant la date de clôture de la transaction. En effet, la transaction faisait suite à l’acquisition par les Communications Rogers ltée de Maclean Hunter Ltd. (la société mère de Maritime).
En outre, dans le cadre d’une transaction associée, le CRTC autorisait Rogers à vendre Bluewater Broadcasting Ltd. (CHYR-FM Leamington, CFCO Chatham et CKTY-CFGX Sarnia) à Blackburn Radio Inc.

1997

Fundy Communications annonçait que désormais elle se concentrerait sur le câble. L’entreprise concluait une entente de principe en vue de vendre CFBC / CJYC-FM (Saint John) à Newcap et CJCB / CKPE-FM (Sydney) à Maritime Broadcasting.
Le 18 novembre, Maritime Broadcasting System Ltd. recevait l’autorisation de se porter acquéreuse de CFBC et CJYC-FM de Fundy Cable Ltd. et ensuite de vendre ces mêmes stations à Newcap inc. Par la même occasion, Maritime acquerrait CJCB / CKPE Sydney, dont elle conserverait la propriété.

1998


Le 30 avril, Maritime Broadcasting concluait son entente avec Neil MacMullen en vue d’acquérir de ce dernier Annapolis Valley Radio.Le 1er mai, Maritime Broadcasting concluait son entente avec Fundy Communications en vue d’acquérir de cette dernière CJCB / CKPE-FM Sydney et CFBC / C98 FM Saint John.
En juin, CFBC / C98-FM Sydney déménageaient dans de nouveaux locaux, situés au 226, rue Union. CIOK-FM se trouvait déjà à cette adresse. CFBC / C98 continuèrent à être exploitées sous la supervision d’un syndic, mais Maritime Broadcasting avait refait sa demande en vue d’acheter ces stations et cette demande était destinée par le CRTC à une audience sans comparution devant avoir lieu le 11 août. En attendant, 11 employés de CFBC / CJYC perdaient leurs emplois, dont le directeur des nouvelles / l’animateur de ligne ouverte Gary MacDonald. Selon le syndic, David Doyle, « ces stations de radio ne pourraient devenir viables que si l’on procédait à une restructuration ». George Ferguson, directeur général de la station, perdait également son emploi.
Le 29 septembre, le CRTC autorisait Maritime Broadcasting System Ltd. à acquérir CFBC et CJYC de Fundy Communications Ltd. suite à la décision de Newcap de ne pas acheter ces stations.

1999

Le 14 juillet, le CRTC approuvait la demande déposée par Maritime Broadcasting en vue d’acquérir Annapolis Valley Radio Ltd., qui exploitait CFAB Windsor, CKEN et CKWM-FM Kentville, CKAD Middleton, CKDY Digby et CKDY-FM-1 Weymouth.
Le CRTC approuvait également les demandes présentées par Annapolis visant le transfert du contrôle effectif de sa société mère, Braemount Holdings Limited (Braemount) à Maritime Broadcasting. À ce moment-là, Maritime Broadcasting avait l’intention de fusionner Braemount, Annapolis et Maritime Broadcasting en une société qui s’appellerait Maritime Broadcasting. Par la suite, Maritime avait décidé qu’il serait préférable administrativement, de transférer l’actif d’Annapolis et de Braemount à Maritime Broadcasting et de dissoudre Annapolis et Braemount.

2000

Le 24 août, le CRTC approuvait la demande de licence de radiodiffusion présentée par Denis Losier, visant l’exploitation d’une entreprise de programmation de radio FM de langue française à Moncton. La station serait exploitée à la fréquence 99,9 MHz avec une puissance apparente rayonnée de 9 500 watts. Denis Losier détiendrait une participation à hauteur de 51% des actions ordinaires de la société titulaire. L’autre 49% des actions ordinaires serait détenu par Maritime Broadcasting System Ltd. La nouvelle station, dont l’indicatif d’appel serait CHOY-FM, partagerait les locaux et les services administratifs de Maritime Broadcasting à Moncton.

2001

CHOY-FM Moncton entrait en ondes.
Le 27 avril 2001, le CRTC  approuvait une demande de Maritime visant à modifier le contrôle effectif de CHOY-FM Limitée, titulaire de l’entreprise de programmation de radio CHOY-FM, desservant Moncton, Nouveau-Brunswick, par le transfert de 49 actions ordinaires (49%) de 2423698 Nova Scotia Ltd. à Maritime Broadcasting.
En mai, CHNS Halifax marquait ses premiers 75 ans en ondes par la tenue de célébrations pendant deux jours, soit les 11 et 12 mai. En septembre, au bout de 70 ans de service, le réémetteur en ondes courtes de la station, CHNX, fut fermé. Maritime décidait à ce moment-là de ne plus financer la radiodiffusion en ondes courtes.
Le 10 août, le CRTC approuvait une demande visant l’autorisation de transférer à Maritime Broadcasting System Limited la propriété et le contrôle effectifs de Bras d’Or Broadcasting Limited, titulaire de la station de radio commerciale CHER Sydney. En 1997, Maritime avait déjà fait l’acquisition d’une participation à hauteur de 40% des actions émises dans Bras d’Or. Tel que proposé dans sa demande, Maritime achèterait 55 % d’actions additionnelles dans Bras d’Or, augmentant ainsi à 95 % sa participation dans la société.
Le 10 août, le CRTC approuvait également la demande visant l’autorisation de transférer à Maritime Broadcasting la propriété et le contrôle effectifs de Gulf Broadcasting Company Limited (Paul Schurman et famille), titulaire de CJRW-FM Summerside. Tel que proposé par Maritime dans sa demande, elle achèterait au moins 512 actions ordinaires de Gulf Broadcasting, soit environ 92,9 % du capital autorisé de cette société. Déjà titulaire de CFCY et CHLQ-FM Charlottetown, Maritime exploitait CHTN Charlottetown selon les termes d’une convention de gestion locale conclue avec la titulaire de cette dernière station, NewCap.

2002

Le 2 juillet, CKEN Kentville fut autorisée à migrer vers la bande FM. La nouvelle station offrirait une formule de musique country et diffuserait à la fréquence 94,9 MHz avec une puissance apparente rayonnée de 100 000 watts.

2003

Le 10 janvier, CKEN-AM 1490 migrait vers la bande FM, reprenant la fréquence 97,7 MHz qui avait été attribuée jusque-là à sa station sœur CKWM. CKWM migrait vers la fréquence 94,9 que CKEN avait initialement demandée, devenant ainsi « Magic 94-9 ».

2004

Le 19 décembre, le CRTC autorisait Radio Diffusion Acadie inc. à transférer le contrôle effectif de CHOY-FM Limitée Moncton à Maritime Broadcasting. Conformément aux termes de cette transaction, CHOY-FM devenait une filiale à part entière de Maritime Broadcasting.

2005

Le 15 janvier, Willard A. Bishop, fondateur de CKEN-CKWM (Annapolis Valley Broadcasting), décédait à l’âge de 78 ans.

2006

Le 12 avril, le CRTC autorisait Maritime Broadcasting à faire migrer CHNS Halifax vers la bande FM, après avoir diffusé pendant 60 ans sur la bande AM. Cette migration fut effectuée le 29 juillet.
Le 27 novembre, le CRTC autorisait Maritime à faire migrer CFAB Windsor (N.-É.) vers la bande FM. La station avait proposé de diffuser à la fréquence 92,9 MHz avec une puissance apparente rayonnée moyenne de 47 100 watts. Or, la prolongation planifiée de l’autoroute 101 nécessitait le démantèlement du site de l’émetteur AM de CFAB. Après avoir examiné la possibilité de continuer à exploiter CFAB sur la bande AM, Maritime concluait que la migration vers la bande FM assurerait la viabilité future de la station. Comme Maritime possédait deux stations à proximité de Kentville, le CRTC souleva des préoccupations quant au chevauchement et demandait à CFAB de déposer une nouvelle demande proposant d’autres paramètres techniques.

2007

Le 12 décembre, le CRTC refusait la demande déposée par Maritime Broadcasting System Limited en vue d’exploiter sa nouvelle entreprise de programmation de radio FM de langue anglaise à Windsor, en Nouvelle-Écosse, à la fréquence 92,9 MHz (canal 225C1) avec une puissance apparente rayonnée moyenne de 23 800 watts.
En annonçant cette décision, le Conseil notait que la proximité des communautés de Kentville et de Windsor et du marché radiophonique de Halifax créait un défi pour Maritime dans la conception de paramètres techniques afin de bien desservir Windsor tout en respectant la politique de propriété commune. Les paramètres techniques proposés par MBS, cependant, n’éaient pas conformes à la politique de propriété commune en ce qui concernait son chevauchement de signal de 3 mV / m avec ses deux stations Kentville FM et le chevauchement de marché BBM avec ses deux stations FM situées à Halifax. Le Conseil notait que l’intervention de Maritime portait principalement sur une modification de la puissance apparente rayonnée en tant que solution technique potentielle, alors qu’une telle modification ne représentait qu’une seule option potentielle entre autres pour résoudre cette question.

2008


Le 20 novembre, le CRTC approuvait une demande de Maritime Broadcasting en vue d’obtenir une prorogation de la date limite, jusqu’au 27 novembre 2009, pour se prévaloir de l’autorisation de faire migrer CFAB vers la bande FM à Windsor (Nouvelle-Écosse). Le Conseil exigeait, comme condition d’approbation, que Maritime dépose, au cours des 60 jours suivant la date de cette décision, un rapport détaillé de son plan d’action pour la mise en exploitation de sa nouvelle station FM, y compris une demande visant l’utilisation d’une fréquence et de paramètres techniques qui satisfassent à la fois le Conseil et le ministère de l’Industrie.

2011

Le 6 mai, le CRTC approuvait une prorogation jusqu’au 24 avril 2012 du délai pour faire migrer l’entreprise de programmation de radio FM commerciale de langue anglaise CKDH Amherst, en Nouvelle-Écosse, de la bande AM vers la bande FM.
Le 17 juin, le CRTC approuvait la demande présentée par Maritime Broadcasting System Limited en vue de changer les périmètres techniques de CKDH-FM Amherst en augmentant la puissance apparente rayonnée (PAR) moyenne de 18 700 à 23 000 watts (PAR maximale de 40 000 à 50 000 watts), en diminuant la hauteur effective d’antenne au-dessus du sol moyen de 32 à 16 mètres et en déplaçant l’émetteur. Maritime indiquait que le déplacement de l’émetteur serait nécessaire puisque tous les poteaux électriques qui desservaient l’émetteur s’étaient effondrés à la suite d’une récente tempête. Par conséquent, la titulaire proposait de déplacer l’antenne et l’émetteur dans l’immeuble abritant les studios de la station ainsi que la génératrice de secours de façon à assurer un service radiophonique ininterrompu aux résidents d’Amherst.
Le 23 septembre, en l’absence de toute nouvelle proposition en vue de faire migrer CFAB Windsor vers la bande FM, le CRTC renouvelait la licence de radiodiffusion de CFAB du 1er septembre 2011 au 31 mars 2012.

CTA Donation - FR

Nous dépendons des subventions et des dons de l’industrie

Voyez nos commanditaires