History of the TVA Network

 Web site hosted by Normand Daoust at: http://pages.infinit.net/souvenir/

1960

 Le 22 mars, Joseph Alexandre DeSève obtenait du Bureau des gouverneurs de la Radiodiffusion (BGR), qui allait devenir le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), un permis d'exploitation de la première station privée de télévision à Montréal, Télé-Métropole (CFTM-TV).  

1961

 Le février, moins d’un an après avoir obtenu son permis, la station de télévision Télé-Métropole (CFTM-TV) débutait ses opérations. La soirée inaugurale fut marquée par une grande émission de gala intitulée “Du Neuf au Dix!”.

Assistaient à l'inauguration, l'archevêque de Montréal, Mgr Paul-Émile Léger, le maire de la ville, Jean Drapeau, et le premier ministre du Québec, Jean Lesage, qui déclara alors que la télévision a “une puissance énorme donc une responsabilité énorme (...) nous avons confiance que Télé-Métropole servira les intérêts du Canada français. “

Parmi les émissions diffusées lors de cette première journée à l'antenne, soulignons “Poivre et Sel”, à 16 heures 30, et “Je me souviens”, à 19 heures 30. Le canal 10 devenait dès sa fondation la plus grande station de télévision francophone privée à opérer au Québec. Elle constituera pendant plusieurs années la seule alternative française d'envergure à la Société d'État de Radio-Canada qui avait débuté ses émissions près d'une décennie avant. À ses débuts, Télé-Métropole diffusait dans un rayon d'environ 100 kilomètres autour de Montréal.

1965

 Création d’une compagnie de production indépendante sous le nom de JPL Production inc. qui fut confiée à la direction de Jean-Paul Ladouceur.

1966

 Télé-Métropole diffusait sa première émission en couleurs (Télé-Métro)

1968

 Mort du fondateur de Télé-Métropole/TVA, J.-A. DeSève, né en 1898.

L'administration municipale de la ville de Montréal décidait de changer le nom de la rue longeant l’édifice de Télé-Métropole pour celui de rue Alexandre-DeSève, en mémoire du fondateur de TVA.

1971


 Création du réseau privé TVA. Le 12 septembre, les stations CFTM à Montréal, CFCM-TV à Québec, et CJPM-TV à Chicoutimi, diffusaient simultanément certaines de leurs émissions.

TVA commençait à produire toutes ses émissions en couleurs.

1972

 Inauguration du service des nouvelles réseau TVA.

1973

 La station CHLT-TV de Sherbrooke s'ajoutait au réseau TVA.

1974

 Nouvel ajout au réseau TVA : CFVO-TV de Hull/Ottawa, qui deviendra plus tard CHOT-TV lorsque la station sera acquise par Radio-Nord en 1978.

Inscription de Télé-Métropole/TVA à la Bourse de Montréal.

Des travaux d'agrandissement de la station débutaient.

1976

Fin des travaux de construction du nouvel édifice de 11 étages abritant les bureaux de le station CFTM-TV ainsi que 3 studios, situés au 1600, boulevard de Maisonneuve Est. 
Inauguration de la station CHEM-TV de Trois-Rivières, une nouvelle station affiliée au réseau TVA.

TVA assurait la couverture des XIIième Jeux olympiques d’hiver en direct d’Innsbruck en Autriche. 

1977

 TVA inaugurait ses nouveaux studios de production D, D-1, E, F, G et H ( 3 220, 2 250, 2 900, 8 065, 11 020 et 4 630 pieds carrés respectivement). Tous ces studios avaient été conçus afin d’accueillir des spectateurs. Par exemple, les studios F, G et H, pouvaient respectivement recevoir 433, 602 et 265 personnes assises.

Acquisition de Sonolab, un des chefs de file dans le domaine des services à la production cinématographique au Québec.

1978

 TVA effectuait une première percée sur le marché de la coproduction internationale par l'entremise de sa filiale JPL Production. Avec la France et l'Allemagne, TVA contribuait à la production de deux grands ballets : Coppelia et Casse-noisettes.

Les stations CFER-TV de Rimouski/Sept-Îles, CFEM-TV de Rouyn-Noranda et CIMT-TV de Rivière-du-Loup s’ajoutaient au réseau TVA, ce qui amenait à neuf le nombre de stations affiliées au réseau.

1980

 Inauguration du studio L . Ce studio fut éventuellement fermé en 1995.

Diffusion d'un premier téléthon d'une durée de 20 heures, dont 10 diffusées sur l'ensemble du réseau TVA. roadcast of a first telethon from the studio L, lasting 20 hours, of which 10 hours were broadcast over the entire TVA network

1981

 Dans le cadre du 20e anniversaire de Télé-Métropole, présentation d'un super-spectacle de variétés, Le Gala 20 ans, 20 coeurs, animé par Dominique Michel et Michel Jasmin.

1982

Réorganisation administrative du réseau TVA. Le réseau TVA était avant tout un réseau axé sur l'information et les émissions d'affaires publiques et sportives, et était constitué de cinq actionnaires à parts égales, soit Télé-Métropole inc., Pathonic Communications inc., Télé Inter-Rives ltée, Radio Nord inc. et Télévision de la Baie des Chaleurs inc.

Tout comme le réseau privé anglophone CTV, TVA fut d’abord un simple réseau de diffusion et ne possédait aucun équipement ni aucune infrastructure de production. En conséquence, toutes ses émissions qui représentaient généralement moins de 10 heures par semaine, étaient produites par l’une ou l’autre des stations affiliées. CFTM-TV Montréal, la station mère, était la source primaire de production, en plus de fournir aux autres stations, entre 80 et 90% de leur grille-horaire, autant pour les émissions canadiennes qu’étrangères.

1983

 Le Service de l'information et des affaires publiques entrait dans l'ère de l'électronique. Les caméras d'hier et les pellicules 16 mm faisaient place aux caméras légères à bande magnétique ¾ de pouce qui allaient lancer le journalisme électronique.

En décembre, la station CHAU-TV de Carleton, devenait la dixième et dernière station affiliée au réseau TVA.

À la suite de l’ajout de CHAU-TV, le Réseau de télévision TVA était constitué des stations CFTM-TV Montréal, CFCM-TV Québec, CFER-TV Rimouski, CFER-TV-2 Gaspé Nord, CJPM-TV Chicoutimi, CJPM-TV-1 Chambord, CHLT-TV Sherbrooke, CHEM-TV Trois-Rivières, CIMT-TV Rivière-du-Loup, CIMT-TV-1 Edmundston (Nouveau-Brunswick), CIMT-TV-2 Trois-Pistoles, CIMT-TV-4 Baie Saint-Paul, CHOT-TV Hull/Ottawa, CFEM-TV Rouyn/Noranda, CFEM-TV-1 Val d'Or, CHAU-TV Carleton et ses réémetteurs à Sainte-Marguerite-Marie, Port-Daniel, Chandler, Percé, Gaspé, Rivière-au-Renard, Cloridorme, L'Anse-à-Valleau, Murdochville et Saint-Quentin et Kedgwick (Nouveau-Brunswick)

1984

 En faisant l'acquisition de caméras Betacam, Télé-Métropole entrait dans l'ère de la bande magnétique ½ pouce.

TVA et le réseau CTV s’associaient pour diffuser les Jeux olympiques d’hiver de Sarajevo, en plus de diffuser en direct les cérémonies d’ouverture et de fermeture des Jeux olympiques d’été de Los Angeles.

1985

 Le 8 août, le CRTC renouvelait la licence de radiodiffusion du réseau TVA pour une période de cinq ans.

1986

 Le 18 avril, le CRTC annonçait qu'il refusait les demandes présentées en vue de transférer le contrôle effectif de Télé-Métropole à Power Corporation du Canada.

Télé-Métropole était alors titulaire de la licence de CFTM-TV Montréal, propriétaire à 100 % de C.J.P.M.-T.V. inc., titulaire des licences de CJPM-TV Chicoutimi et de CJPM-TV-1 Chambord en plus de détenir des intérêts minoritaires (33,5 %) dans Pathonic Communications inc., qui détenait le contrôle de Télé-Capitale inc., titulaire des licences de CFCM-TV Québec, CFER-TV Rimouski et son réémetteur de Sept-Iles en plus de détenir des intérêts minoritaires (34 %) dans Télé-Inter Rives ltée, titulaire de la licence de CIMT-TV Rivière-du-Loup

La présence de Télé-Métropole à l'échelle provinciale se retrouvait non seulement au plan corporatif mais surtout au niveau du rayonnement des émissions produites par la station CFTM-TV Montréal. Outre sa contribution au réseau TVA, dont elle produisait la majeure partie des émissions et dont elle détenait 16,6 % des actions, elle rendait ses productions disponibles aux dix autres stations membres du réseau TVA.

Les émissions de CFTM-TV étaient également mises à la disposition des entreprises de télédistribution à travers le pays par l'entremise du signal de TCTV distribué par satellite par Les Communications par satellite canadien inc. (CANCOM).

Sur le plan financier, la situation de Télé-Métropole était excellente. Le bénéfice net avait oscillé entre 13,7 et 16,1 million de dollars entre 1981 et 1985. Il s'élevait à 15,4 millions de dollars en 1985 sur des recettes nettes totales de 97,8 millions de dollars.

1987

 Le 27 janvier, le CRTC approuvait l’achat de Télé-Métropole inc., cette fois par le Groupe Vidéotron ltée. Le coût total de la transaction était de $134,1 millions pour 40,7% du capital-actions et 99,6% des droits de vote.

1988

 Le processus d'informatisation de la salle des nouvelles de TVA s'amorçait, en plus de la construction d’une salle des nouvelles moderne (Studio N) qui servait aussi de studio avec son propre système de mise en ondes et de production.

TVA s’associait avec le réseau CTV pour partager les droits de diffusion des Jeux olympiques d’hiver de Calgary.

1989

Lancement de la télévision en mode interactif, une technologie développée par le Groupe Vidéotron.

1990

 Le nouveau logo de TVA, composé d'un carré bleu, d'un triangle rouge et d'un cercle jaune, symbolise la diversité des régions et des publics cibles.

Le 9 juillet, le CRTC approuvait les demandes visant à obtenir l'autorisation de transférer le contrôle effectif de Réseau Pathonic inc., titulaire des licences de CFCM-TV et CKMI-TV Québec, CFER-TV Rimouski, CFER-TV-2 Gaspé-Nord et du Réseau Pathonic, ainsi que de sa filiale en propriété exclusive, la Pathonic Communications inc., titulaire des licences de CHLT-TV Sherbrooke et de CHEM-TV Trois-Rivières, au moyen du transfert à la Télé-Métropole inc. de la totalité des actions de classe "B" avec droit de vote multiple en circulation, détenues par les Placements Pathonic inc. Suite à cette transaction, Télé-Métropole détenait alors la totalité des actions de classe "A" et "B" en circulation de Pathonic, représentant 100 % des droits de vote. Le prix de la transaction s'élevait à 12 millions de dollars.

1992

 Le 13 août, le CRTC approuvait la demande visant à obtenir l'autorisation de transférer 75 % des actions avec droit de vote et en circulation de Le Réseau de télévision TVA inc., des trois actionnaires d’alors qui en détenaient chacun 25 %, soit Radio Nord inc., Télé-Inter Rives ltée et Télévision de la Baie des Chaleurs inc., à Télé-Métropole inc. qui pouvait ainsi détenir la totalité des actions en circulation du réseau TVA, les stations devenant ainsi de simples affiliées.

TVA et CTV se partageaient les droits de diffusion des Jeux olympiques d’hiver de Lillehammer et ceux des Jeux d’été de Barcelone.

1993

 Acquisition d'un camion-satellite facilitant la diffusion instantanée de reportages à partir des lieux mêmes de l'événement.

1994

 Acquisition de deux camions micro-ondes. Modernisation de l'équipement de production.

1995

 Après avoir bénéficié d’une cure de jouvence qui avait requis des investissements d’un demi million de dollars, le Théâtre Arcade était inauguré, devenant ainsi le Studio A, avec une capacité de 500 spectateurs assis. Situé sur la rue Sainte-Catherine, entre les rues Alexandre-DeSève et Champlain, ce joyau du patrimoine architectural montréalais demeure l’un des plus riches symboles culturels des années 20 à 40, l’époque des spectacles de boulevard au Québec. Des grands comédiens comme Janine Sutto, Yvette Brind’Amour, Jean Duceppe, Fred Barry et Roger Garceau ont foulé ses planches. C’est entre ses murs de brique d’origine et ses beaux planchers de bois que Grégory Charles y enregistrait la première émission de Chabada.

TVA est le plus grand producteur et diffuseur d’émissions de divertissement, de nouvelles et d’affaires publiques de langue française en Amérique du Nord. Chaque année, TVA présente environ 2 000 heures d’émissions de variétés, de divertissement et de téléromans produites localement, ainsi qu’environ 1 200 heures de nouvelles et d’affaires publiques. TVA dépasse ainsi tous les autres radiodiffuseurs privés canadiens, aussi bien en anglais qu’en français, pour la diffusion d’émissions canadiennes originales dans toutes les catégories de production.

1997

 TVA atteignait ses meilleures cotes d'écoute depuis les dix dernières années.

Le 27 février, le CRTC approuvait la demande de Vidéotron ltée, la compagnie mère du réseau TVA, d’acquérir CF Cable TV inc. et de ses filiales, à la condition toutefois que Vidéotron s’engage à vendre le réseau Télévision Quatre Saisons et la station de langue anglaise CFCF-TV Montréal à des tierces parties. CF Cable TV inc. était alors titulaire de la licence de CFCF-TV et des licences des stations de télévision de langue française CFJP-TV Montréal, CFAP-TV Québec et CJPC-TV Rimouski ainsi que de la licence du réseau de télévision Quatre Saisons.

1998

 Inauguration du site Internet TVA.ca

Le 29 octobre, le CRTC approuvait la distribution à l'échelle nationale du service de télévision de langue française TVA par le biais du câble.

Accord de collaboration entre la station M6 de Paris et le Groupe TVA.

1999

 En janvier 1999, l’animateur vedette de TVA Gaétan Girouard mettait fin à ses jours. Gaétan Girouard, alors installé à Québec, co-animait avec Jocelyne Cazin, l'émission d'affaires publiques quotidienne J.E. en direct, diffusée le midi.

Inauguration des sites Internet des stations régionales du Réseau TVA.

TVA soulignait de façon spectaculaire l'arrivée du nouveau millénaire en diffusant en direct le méga-spectacle de Céline Dion, présenté au Centre Molson à Montréal, le 31 décembre.

Alliance stratégique entre TVA et le Cirque du Soleil pour la production télévisuelle.

2001

 Le 5 juillet, le CRTC approuvait, le transfert du contrôle du Groupe TVA à Quebecor Média inc. et il renouvelait la licence d’exploitation de TVA et sa licence de réseau pour une période de sept ans. Cette transaction était toutefois sujette à la vente du Réseau Quatre-Saisons à une tierce partie, vente qui se fera éventuellement à Cogeco et Bell Globemedia. La transaction était approuvée par le CRTC le 7 décembre de la même année. TVA devenait alors la plus importante entreprise privée de production et de diffusion d'émissions de divertissement, d'information et d'affaires publiques de langue française en Amérique du Nord.

TVA se retrouvait ainsi propriétaire de six des dix stations qui composent le Réseau TVA, soit : CFTM-TV (Montréal), CFCM-TV (Québec), CFER-TV (Rimouski), CHLT-TV (Sherbrooke), CHEM-TV (Trois-Rivières) et CJPM-TV (Chicoutimi). Les quatre autres stations affiliées au Réseau TVA sont : CFEM-TV (Rouyn), CHOT-TV (Hull), CHAU-TV (Carleton) et CIMT-TV (Rivière-du-Loup). Ces deux dernières stations étaient la propriété de Télé Inter-Rives Ltée, dans laquelle TVA détenait une participation de 45 %. La Société détenait aussi une participation dans CKMI-TV (49 %- sans aucun contrôle ou influence), station affiliée au réseau Global Television Network.

Le signal du Réseau TVA rejoignait la quasi-totalité de l'auditoire francophone de la province de Québec et une portion importante de la population francophone dans le reste du Canada. Par ailleurs, TVA détenait des participations dans des services spécialisés analogiques, tels Le Canal Nouvelles (LCN) (100 %) et Canal Évasion (10 %), dans des services spécialisés numériques de catégorie 1 et 2 (cinq en anglais et cinq en français) ainsi que dans le service de télévision à la carte Canal Indigo (20 %).

En septembre, Sophie Thibault devenait la première femme à accéder au poste de chef d’antenne du bulletin de fin de soirée d’un réseau français au Québec.

2003

 Au palmarès des 50 émissions de télévision les plus populaires de toute l’année 2003, on dénombrait 40 émissions diffusées par TVA.

2004

En 2004, le Réseau TVA devenait le Groupe TVA Inc., une entreprise de communication diversifiée oeuvrant dans trois secteurs : la télévision, l’édition et la distribution. Cette orientation était liée au phénomène de « convergence», bien illustré par l’ensemble des propriétés de l’actionnaire majoritaire du Groupe TVA, soit Quebecor qui également propriétaire de la compagnie de câblodistribution Vidéotron, de magazines, et d’un groupe de journaux dont Le Journal de Montréal et le Journal de Québec.

En 2004, en plus d’exploiter le réseau de télévision généraliste de langue française TVA, le Groupe TVA possédait aussi 3 services spécialisés, soit LCN (le Canal de Nouvelles), Mystère, et un canal de téléachats Shopping TV (STV) lancé en 2003. Le Groupe TVA avait aussi des intérêts dans deux services spécialisés en langue anglaise en partenariat avec CanWest Global : Mystery (51%) et Mentv (51%), en plus d’une participation dans le Canal Indigo (20%) et le Canal Évasion (8%).

En 2004, TVA réussit l’exceptionnelle performance de placer 25 de ses émissions dans le plateau sélectif des 30 émissions les plus regardées selon le palmarès BBM.

Le lancement de la chaîne Mystère eut lieu le 21 octobre 2004. Une demande de licence pour une nouvelle chaîne numérique spécialisée détenue à 45.5% par Groupe TVA, 45.5% par Global Television Network et 9% par Rogers fut proposée au CRTC et approuvée à l'automne 2000. Tenant compte de la faible pénétration de la télévision numérique au Québec, le lancement de la chaîne fut retardé. Le 13 octobre 2008 le Groupe TVA fit à nouveau le lancement de Mystère, mais en en haute définition cette fois. Après avoir modifié à l'été 2009 les catégories que la chaîne peut diffuser d'après les conditions de licence du CRTC, Mystère changeait de nom pour devenir AddikTV, le 23 août 2010.

La compagnie mère du Groupe TVA faisait l’acquisition de la station Toronto One le 2 décembre 2004, en partenariat avec sa société sœur Corporation Sun Media. Rappelons que Craig Media avait obtenu une licence de diffusion auprès du CRTC le 8 avril 2002 afin de lancer Toronto One qui devait servir Toronto et Hamilton. Toronto One (CKXT) est entré en ondes le 19 septembre 2003. Malheureusement, la station fut un désastre financier pour Craig. CHUM Ltd qui fit ensuite l’acquisition de Craig Media accepta de vendre CKXT à Quebecor Media et Sun Media (une filiale de Quebecor Media). De nombreux changements ont ensuite eu lieu dans la programmation et le nom de la station est devenu Sun TV le 29 août 2005. Le 1er décembre 2009, dans une réorganisation intra-société, le Groupe TVA faisait l'acquisition des parts de Sun Media. Finalement, les antennes terrestres de Sun TV ont été fermées et c’est ainsi qu’est né Sun News Network le 18 avril 2011, le Groupe TVA ayant alors obtenu une licence de catégorie 2 du CRTC pour une chaîne de nouvelles en continu.

À la fin de 2004, les produits d’exploitation de TVA avaient atteint un nouveau sommet à 357 960 000 $. Une hausse de 5 % par rapport à l’exercice précédent. Cette progression provenait essentiellement du secteur de la télévision qui avait enregistré, cette année là, une hausse de ses produits d’exploitation de plus de 10 %. 

2005

 La chaine Argent fut lancée officiellement le 21 février 2005. La chaîne Argent est un service spécialisé couvrant les nouvelles à teneur économique, d’affaires et de finances personnelles. Alimentée par l’équipe du service des nouvelles de TVA et mettant à profit la présence du réseau dans toutes les régions du Québec, Argent compte aussi sur des collaborateurs connus pour expliquer et mettre en perspective les connaissances et les nouvelles économiques.

Le 21 octobre 2005, le CRTC acceptait les demandes du Groupe TVA pour la création de quatre nouvelles chaînes numériques, soit Prise 2, Télé-Services, Humour et Tapis Rouge.

En 2005, TVA est devenu le seul réseau d’information télévisé au Québec à se doter d’un hélicoptère exclusivement voué à la couverture d’événements dans la région montréalaise et ailleurs au Québec.

2006

 La chaîne spécialisée numérique Prise 2 fut lancée le 9 février 2006. Sous la devise «La télé qu'on aime encore», cette nouvelle chaîne francophone propose des classiques de la télévision et du cinéma, tant québécois qu'américains, ainsi que des films présentés sous des thématiques variées.

À partir de septembre 2006, le réseau TVA devenait le premier des trois réseaux francophones québécois à diffuser quotidiennement et en direct plusieurs émissions de télévision sur Internet. Ce sont uniquement les émissions maison qui pouvaient être diffusées sur Internet, en raison des restriction des droits d’auteurs sur les autres émissions. TVA suivait alors cette tendance amorcée par les grands réseaux américains CBS, NBC et ABC.

2007

 Le 1er février  TVA lançait une diffusion simultanée en haute définition de sa station montréalaise CFTM qui était uniquement disponible via le satellite ou le câble numérique.

Le 27 novembre , le Groupe TVA abolissait 15 postes à temps plein à Québec en raison de réduction dans la production locale. Toutefois, l’entreprise créait quatre postes à temps plein et 10 postes à temps partiel, des postes nécessitant davantage de polyvalence de la part des employés.

2008

 Le 19 février 2008, après avoir obtenu une licence le 21 octobre 2005 pour une chaîne alors nommée Télé-Services, TVA lançait cette chaîne spécialisée sous le nouveau nom de Les idées de ma maison, en référence au magazine du même nom publié par TVA Publications. Cette chaîne est dédiée à tous les aspects de la maison, y compris la décoration, la rénovation, l'immobilier, la cuisine et le jardinage. La chaîne fut rebaptisée CASA le 18 octobre 2010 et lancée en format haute définition le 14 décembre 2011.

Le Groupe TVA se portait acquéreur de la totalité de la chaîne de télévision française à la carte Canal Indigo le 20 mars 2008. Cette chaîne avait été créée le 26 août 1996 en proposant un contenu payant à la carte qui permet de visionner des films et de regarder des spectacles et des événements sportifs. Au lancement, la chaîne était détenue à 40 % par Astral Media, par l'entremise de Viewers Choice Canada, à 20 % par le Groupe TVA, à 20 % par TQS inc., et à 20 % par Cogeco Radio Télévision inc. Puis le 1er décembre 2009, Vidéotron devint le nouveau propriétaire dans une réorganisation intra société de Quebecor Media inc.as 40% owned by Astral Media, through Viewers Choice Canada, 20% by Groupe TVA, 20% by TQS inc., and 20% by Cogeco Radio Télévision Inc. Then, on December 1st 2009, Videotron became the new owner in a intra-corporate restructuring of Quebecor Media Inc.

2009

 Le 25 février 2009, le Groupe TVA annonçait une entente collective avec l'Union des artistes (UDA)qui permettait d’établir les conditions de travail des artistes-pigistes qui participent aux émissions qu'il produit. L'entente, d'une durée de trois , était la première à définir précisément comment pouvaient être utilisés les contenus sur l'ensemble des nouveaux médias, comme la vidéo sur demande, la diffusion sur Internet ou les téléphones mobiles.

Le 16 décembre 2009, l'hélicoptère de TVA s'écraisait vers 7h40 Montréal, en bordure de l'autoroute Bonaventure devant les studios Mel's. Le pilote Antoine Léger et le journaliste Rejean Léveillé se trouvaient à bord de l'hélicoptère. Les deux hommes ont été blessés souffriraient de multiples blessures orthopédiques, mais ont pu éventuellement recouvrer leur santé. Le Bureau de la sécurité des transports (BST) a estimé que l'écrasement de l'hélicoptère de TVA a été causé par une défaillance mécanique.

2010

 Le 26 février 2010, le Groupe TVA obtenait le feu vert du CRTC pour lancer une chaîne de télévision concurrente à RDS: TVA Sports. Cependant, le Conseil refusa alors de briser le contrat d'exclusivité liant RDS et le Canadien de Montréal. Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes a expliqué ne pas être convaincu du bien-fondé d'intervenir dans les relations contractuelles privées existantes.

En février 2010, TVA se voyait également octroyer par le CRTC, une autre licence pour exploiter un autre service de télévision payante de catégorie 2 de langue française destiné exclusivement aux enfants de deux à six ans, soit TVA Junior, dont la mise en ondes était prévue pour le 1er avril 2010.

Le 25 février 2010, le Groupe TVA annonçait le lancement d'une nouvelle marque multiplateforme destinée aux enfants de 2 à 6 ans et à leurs parents: Yoopa. Yoopa se déclinait sous plusieurs formes: une chaîne de télévision spécialisée, un magazine et un portail Web. Groupe TVA veut ainsi se tourner vers un public préscolaire. Un créneau qu'il estime délaissé au profit des cibles jeunesse plus âgées. La chaîne de télévision fut mise en ondes le 1er avril 2010.

Le 18 octobre 2010, le CRTC donnait le feu vert à l’entrée en ondes des chaînes spécialisées TVA Mode et Star Système (à l’origine Tapis Rouge). Ces canaux du Groupe TVA se sont vus accorder une licence de type 2. Cela veut dire qu’ils ne sont pas obligatoirement offerts par les câblodistributeurs. TVA Mode sera consacrée à la mode, à la beauté et au bien-être. La chaîne Star Système devait quant à elle être axée sur l’actualité artistique, l’industrie du divertissement et l’humour. TVA disposait d’un délai de 36 mois pour lancer ses deux nouvelles chaînes.

La chaîne connue sous le nom de Mystère devenait AddikTV, le 23 août 2010.

Pour l’exercice se terminant le 31 décembre 2010, les produits d’exploitation consolidés du Groupe TVA se sont élevés à 448,2 millions de dollars comparativement à 439,0 millions de dollars pour l’exercice correspondant de 2009 soit une croissance de 2,1 %. Pour cette même période, le bénéfice net du Groupe TVA a été de 38,2 millions de dollars comparativement à 49,1 millions de dollars pour l’exercice 2009niche that it thought had been abandoned in favour of older youth segments. The TV channel went on the air on April 1, 2010.

On October 18, 2010, the CRTC gave the green light to the launch of the speciality channels TVA Mode and Star Système (originally Tapis Rouge). These Groupe TVA channels were granted a type 2 licence. This meant that they were not peremptorily offered by the cable TV service providers. TVA Mode would be devoted to fashion, beauty and well being. Meanwhile, the Star Système channel would focus on news in the artistic world, the entertainment industry and humour. TVA was given a 36-month time frame to launch these two new channels.

The channel originally called Mystère was renamed AddikTV, on August 23, 2010.

For the fiscal year ending on December 31, 2010, the Groupe TVA's consolidated operating revenue totalled $448.2 million, compared to $439 million for the previous year, 2009, representing an increase of 2.1%. For this same period, the net profit of Groupe TVA was $38.2 million, compared to $49.1 million for the 2009 fiscal year

2011

 Le 26 janvier 2011, le CRTC a statué que TVA, devra mettre ses émissions à la disposition des services de vidéo sur demande (VSD) de Bell et de Telus. Le Conseil a estimé que TVA avait accordé une préférence indue à Vidéotron - qui appartient également à Quebecor - en accordant des droits de diffusion exclusifs à son service de VSD, Illico. Cette décision survenait à la suite de plaintes déposées en juin 2010 par Telus et Bell.

Le 24 février TVA célébrait ses 50 ans d’existence. À Fidèles au poste le 24 février, on soulignait les 50 ans de TVA avec l’aide de plusieurs personnalités. Il s’agissait d’une émission spéciale de deux heures mettant en vedette des artistes de plusieurs générations qui ont marqué l’histoire de la chaîne de télé.

Le 2 mai 2011, TVA lançait la chaine spécialisée Mlle, destinée aux femmes de 35 è 45 ans. Mlle diffuse une programmation de style de vie et de divertissement. La chaîne devait porter originalement le nom de TVA Mode.

Les stations de Montréal, Sherbrooke, Saguenay, Trois-Rivières, Rouyn-Noranda, Gatineau et Rivière-du-Loup du Groupe TVA sont passées à la transmission numérique terrestre le 1er septembre 2011 à minuit.

Le 12 septembre 2011 avait lieu le lancement de TVA Sports. La chaîne avait déjà signé plusieurs ententes avec des organisations sportives, dont la diffusion en 2011-2012 de 25 rencontres des Sénateurs d’Ottawa. TVA Sports devenait aussi le diffuseur officiel des Blue Jays de Toronto. Le mardi 20 décembre 2011, TVA annonçait qu’elle commencera la diffusion des matchs de la NBA le 25 décembre, marquant ainsi le retour de la NBA à la télévision québécoise.

Le 22 novembre 2011, une entente est intervenue entre Groupe TVA et Bell pour la distribution de quatre chaînes spécialisées soit TVA Sports, Sun News, Yoopa et Mlle. Les quatre chaînes de Groupe TVA furent offertes à la clientèle de l’entreprise à partir du 15 décembre 2011. Grâce à cette nouvelle entente, l’ensemble des chaînes de Groupe TVA ont été rendues disponibles aux abonnés de Bell.

Le 8 décembre 2011, le Groupe TVA annonçait une entente en vertu de laquelle Groupe TVA vendait ses participations à hauteur de 50 % dans la chaîne spécialisée Mystery TV ainsi que ses participations à hauteur de 51 % dans la chaîne The Cave (anciennement MenTV), à Shaw Media.

 

 

 TVA, CRTC, Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université de Sherbrooke,  www.emissions.ca, site Souvenirs Télé de Normand Daoust http://pages.infinit.net/souvenir/

 

2017

Dans la décision 2017-147 en date du 15 mai, le CRTC accordait à Quebecor Media Inc., titulaire de TVA, le renouvellement des licences de radiodiffusion des diverses stations et services de télévision qui formeraient le groupe TVA pour la période de licence du 1er septembre 2017 jusqu’au 31 août 2022.

De plus, le Conseil renouvelait les licences de radiodiffusion des divers services de télévision qui ne feraient pas partie du groupe TVA pour la prochaine période d’application de la licence, soit du 1er septembre 2017 jusqu’au 31 août 2022.

Dans le cadre du renouvellement des licenses, le groupe TVA comprendrait les actifs suivants :

le Réseau TVA;

CFCM-DT Québec;

CFER-DT Rimouski;

CFTM-DT Montréal;

CHEM-DT Trois-Rivières;

CHLT-DT Sherbrooke;

CJPM-DT Saguenay;

AddikTV;

Moi&cie;

Yoopa;

Casa; et

Prise 2.

TVA Sports et LCN ne feraient pas partie du groupe.

2019

En juin, Groupe TVA éliminait 68 postes, car des réductions budgétaires importantes étaient requises afin de diminuer les dépenses d’exploitation. Le Groupe TVA disait être obligé de prendre ces mesures car « de nombreuses pratiques déloyales minaient l’industrie de la télévision depuis des années ».

CTA Donation - FR

Nous dépendons des subventions et des dons de l’industrie

Voyez nos commanditaires